Zimbabwe : A Harare, la population réclame le départ de Robert Mugabe

Des cortèges massifs et pacifiques pour demander la démission du président Robert Mugabe ont défilé ce samedi dans Harare, encadrés par l’armée, qui a toutefois empêché l’accès au palais présidentiel. Depuis le coup de force des militaires mercredi matin, les tractations se poursuivent, en coulisse, pour le départ du président Robert Mugabe. Officiellement, aucun coup d’Etat ne se joue.

Après une semaine d’attente, c’est une journée de manifestation cruciale qui s’est déroulée à Harare. Un rassemblement pacifique a débuté dans la matinée à Hatfield, un quartier populaire en périphérie de la ville, à l’appel de la Zanu-PF et des vétérans de la lutte pour l’indépendance. Hatfield est un lieu symbolique puisque c’est là qu’est né le parti de la Zanu-PF.

Le sentiment qui prévaut sur place, c’est que toute la population, après avoir attendu pendant une semaine une annonce, a décidé de célébrer le départ à venir – ils en sont persuadés – de Robert Mugabe. Beaucoup de gens disent, « aujourd’hui, c’est le premier jour de notre indépendance ». Les ouvriers sont même sortis de leurs usines pour voir ce qui se passe. Des Zimbabwéens noirs, des Zimbabwéens blancs, tout le monde filme et prend des photos comme pour enregistrer ce moment historique, extraordinaire même entend-on.

Incendie du Parc Lam
Incendie au Parc Lam