HomeActualitéZIGUINCHOR – Il avait 6 ans et il est la dernière et énième victime des bandes armées en Casamance

ZIGUINCHOR – Il avait 6 ans et il est la dernière et énième victime des bandes armées en Casamance

Attaque à Ziguinchor

C’est dans son sommeil que Mohamed Mané a été tué par des hommes armés assimilés à des combattants du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc). Le drame s’est produit dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 mai 2018.

Selon nos sources, le village de SAMIC, dans la commune de Boutoupa-Camaracounda (département de Ziguinchor) était plongé dans un sommeil profond lorsqu’il reçoit la visite d’hommes armés. Les intrus procéderont au pillage des boutiques et autres maisons. L’opération vira au drame quand les assaillants qui étaient plus d’une dizaine d’après des témoins, sont entrés dans la maison d’Abdou Mané. Face au refus de ce dernier d’ouvrir la porte conformément aux ordres des visiteurs nocturnes, les assaillants ouvrent le feu et pénètrent de force dans le bâtiment. Et comme ils ne parvenaient pas à retrouver le maître des lieux, ils se mirent à tirer aveuglément dans la maison.

Le petit Mohamed qui dormait tranquillement ne se réveillera jamais de son sommeil. Il a été atteint à la tête par une des balles tirées par les hommes armés. La mère de l’enfant de 6 ans a été, à son tour, grièvement blessée dans l’attaque. Elle a été admise au centre hospitalier régional de Ziguinchor pour des soins. Les assaillants qui sont repartis après leur forfait avec un butin estimé à plus d’un million de francs laisseront derrière eux une vraie horreur avec une famille fortement affectée et éplorée par le passage de cette bande armée dans une localité qui souffre de sa proximité avec la frontière bissau-guinéenne.

Quelques heures après la survenue de ce drame inscrit sur le compte de l’insécurité grandissant qui sévit en Casamance, l’Armée sénégalaise annonce des représailles contre les auteurs de cette autre attaque rebelle. Selon la Direction des relations publiques avec les armées (Dirpa), la traque des malfaiteurs est déjà lancée.

Mamadou Papo MANE 

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Mamadou Talla Minist
A la découverte de