HomeÀ la uneVisite privée du Chef de l’Etat à Touba : Macky Sall marche sur les pas de l’opposition

Visite privée du Chef de l’Etat à Touba : Macky Sall marche sur les pas de l’opposition

Macky Sall à Touba pour présenter les condoléances suite au décès du Khalife des Mourides (9)

Le chef de l’Etat était hier l’hôte du Khalife général des Mourides. Selon la version officielle, Macky Sall était venu présenter ses condoléances après le décès de son ami Cheikh Bara Maty Leye et de celui du khalife déchu de Gouy Mbind, Serigne Abdou Coumba. Mais à en croire certaines sources, le président de la République était à Touba pour porter la contradiction à l’opposition.

Macky Sall multiplie les initiatives. A quelques six mois de la Présidentielle de 2019, le chef de l’Etat n’entend céder aucun pouce de terrain à l’opposition sénégalaise qui reprend progressivement du poil de la bête, à travers différentes actions dont sa dernière marche de protestation pacifique tenue dans la banlieue dakaroise le 11 août dernier. 

Le président de la République s’est rendu hier à Touba pour, sûrement, défaire toute la campagne de “dénigrement de la gestion du pays et du processus électoral’’ initiée par le Front démocratique et social de résistance nationale (Fnr) auprès des différents foyers religieux et des représentations diplomatiques accréditées à Dakar.

Cette visite intervient après que l’opposition a été à la rencontre du Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Et selon la version officielle, Macky Sall était venu présenter ses condoléances après le décès de son ami Cheikh Bara Maty Leye et de celui du khalife déchu de Gouy Mbind, Serigne Abdou Coumba Souna. Macky Sall a ainsi séjourné hier dans la cité religieuse où il a rencontré le guide spirituel de la communauté mouride.

Mais de sources dignes de foi, le Président Macky Sall est venu prendre le contrepied de ses contempteurs qui, le 23 juillet dernier, avaient rencontré Serigne Mountakha Bassirou Mbacké pour le sensibiliser sur le danger qui guette le pays du fait, selon eux, de la gestion “clanique’’ des affaires publiques, de la gestion “solitaire’’ du processus électoral et d’une justice sélective qui vise à écarter les candidats sérieux comme Karim Wade et Khalifa Sall.

Les opposants qui réclament en effet des concertations autour des questions électorales, la libération de Khalifa Sall et le retour d’exil de Karim Wade, et le retrait de la loi sur le parrainage qui fait obligation à tout candidat à la Présidentielle de se faire parrainer par 0.8% du fichier électoral au minimum et 1% au maximum, ont invité le guide religieux à faire entendre raison au président de la République.

Mais selon nos sources, le chef de l’Etat, qui s’est entretenu hier durant 3 tours d’horloge avec le khalife général des Mourides, a fait comprendre à ce dernier que l’opposition est la seule responsable de la situation actuelle. “C’est l’opposition qui a boycotté tous les cadres de concertation sur les questions électorales. La loi sur le parrainage a été votée en majorité à l’Assemblée nationale’’, aurait-il expliqué à Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Le président de la République a pris congé du Patriarche Mouride après la prière du crépuscule pour se rendre à la Grande Mosquée. Sitôt sur le lieu, il sera accueilli par l’Imam Serigne Modou Mamoune Bousso. Ce dernier l’introduira dans le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké où il s’est recueilli pendant plus d’une vingtaine de minutes. Macky Sall a rencontré quelques responsables de son parti à Touba, avant de retourner sur Dakar.

EnQuete

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Pèlerinage : La sta
Arrestation du patro