HomeÀ la uneVillage artisanal du lac Rose : le tourisme “ne marche pas très bien”

Village artisanal du lac Rose : le tourisme “ne marche pas très bien”

Village artisanal du lac Rose

Les commerçants installés au lac Rose sont aujourd’hui nostalgiques du bon vieux temps. Notamment la période où le Sénégal accueillait le rallye Paris-Dakar. Leur business est au ralenti, ces dernières années. Et l’état du lac les angoisse. Dans un dossier en profondeur, le journal “EnQuete” relate les inquiétudes des artisans installés au lac Rose.

Selon le vice-président du village artisanal du lac Rose, actuellement, le tourisme “ne marche pas très bien’’. “Depuis qu’ils ont changé la destination du rallye Paris-Dakar, les touristes ne viennent plus comme d’habitude. Cela a constitué un vrai handicap pour notre business. Car, à l’époque, à six mois de l’évènement, tous les hôtels étaient pleins et, trois jours avant, nous nous remplissions les poches. Les temps ne sont plus pareils. Entre 1998 et 2000, nous ne nous plaignions vraiment pas. Les choses allaient à merveille. Mais, depuis lors, les activités sont plombées’’, affirme Abdoul Aziz Dieng. En fait, Abdou Aziz vend des tableaux et des tenues traditionnelles, depuis plus de 30 ans, au sein de ce marché. Hormis le changement de la destination finale du rallye, il déplore le fait qu’il n’y ait pas la “promotion nécessaire’’ pour la vulgarisation du site. En plus, le vice-président du village artisanal pense que les ressources qui sont destinées au secteur sont “minimes’’. “Dans les pays maghrébins comme le Maroc, les autorités mettent au mois plus 10 milliards de francs Cfa pour la promotion du secteur. Or, ici, c’est environ un milliard. Les gens chargés de faire la promotion du tourisme ne le maîtrisent pas. C’est ce qui plombe les choses. Il faut le donner à ceux qui le connaissent vraiment, qui savent comment le rendre attractif. Bien que, cette année, on constate que l’Etat a fait des efforts’’, dit-il.

ENTRETIEN - Abdoul D
Meurtre de Bineta Ca