HomeÀ la uneVers un clash définitif entre Me Madické Niang et Me Abdoulaye Wade

Vers un clash définitif entre Me Madické Niang et Me Abdoulaye Wade

Madické NIANG

Le président du groupe Liberté et Démocratie, reçu dernièrement par Wade à Doha, a annoncé sa candidature à l’ancien président de la République.

En réalité, renseigne xibaaru, cette radicalisation de l’ancien ministre des Affaires étrangères est consécutive à l’échec de la médiation menée discrètement par Mamadou Diop Decroix. Le patron de AJ / Pads, qui s’est absenté du Sénégal pendant plus d’une semaine juste après son geste héroïque à l’occasion de la dernière marche de l’opposition pour une destination cachée, aurait rencontré Me Abdoulaye Wade et Karim au Qatar. Rencontre à laquelle devait prendre part Madické Niang qui s’est ravisé à la dernière minute.

D’autres avancent que le huis-clos a eu lieu à Casablanca (Maroc). Boubacar Camara a-t-il pris part à la rencontre supposée entre les Wade et Decroix ? Des sources de Libération répondraient par l’affirmative. Nos confrères indiquent avoir tenté en vain de joindre l’ancien directeur général des Douanes pour recueillir sa version.

A en croire le journal, la boite de Pandore a été ouverte au mois de juin passé quand des responsables historiques du Pds ont entendu parler d’un plan B instigué, en tapinois, par Wade-fils au profit de Boubacar Camara. Depuis lors, c’est le malaise dans les coursives de la permanence Oumar Lamine Badji.

Qu’à cela ne tienne, Madické a juré à ses fidèles compagnons qu’il ne va pas reculer. Mieux, il jouit déjà du soutien de 13 sections sur 16 dans le département de Pikine. A Touba, il a déjà obtenu le nombre requis pour le parrainage de sa candidature.

Les frondeurs reprochent également à Karim Wade d’avoir convaincu son père de quitter Versailles pour Doha à l’effet de l’isoler et avoir un œil sur ses moindres faits et gestes aux fins d’influencer les choix du pape du Sopi. Celui-ci doit aussi, dans cette guerre de tous contre tous, chercher à découvrir ce qui se trame entre Omar Sarr et Me El Hadj Amadou Sall. Le binôme des vieux amis manœuvre en sous-sol pour…

Un an après, Macron