Universités Sénégalaises : “tous les nouveaux bacheliers orientés, l’Etat dégage 70 milliards de francs CFA pour les bourses”

Cheikh Oumar Hanne-Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), Cheikh Oumar Hann, a affirmé, lundi à Saint-Louis, que l’Etat a orienté l’ensemble des 52.000 nouveaux bacheliers au niveau des différentes universités du Sénégal. Il a également déclaré que le gouvernement dégage annuellement un budget de 70 milliards de francs CFA pour le paiement des bourses et aides sociales des étudiants.

Selon lui, c’est d’un commun accord avec l’ensemble des membres de la communauté universitaire et des instances académiques, que ‘’la capacité d’accueil de ces universités a été déterminée au préalable pour procéder à ces orientations des nouveaux bacheliers de l’année 2019’’.

Cheikh Oumar Hann s’exprimait lors d’un entretien avec la presse dans les locaux de la radio Teranga-FM, en présence des membres de son cabinet et du directeur du CROUS de l’université de Saint-Louis, Pape Ibrahima Faye.

Il a indiqué que la répartition des orientations s’est faite de manière objective et consensuelle avec les universités publiques concernées.

’’L’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a reçu 24.000 nouveaux bacheliers, l’université Gaston Berger (UGB) 5000 étudiants, l’université virtuelle du Sénégal (UVS) 10.000 bacheliers, l’université de Thiès, de Bambey et Ziguinchor, ont reçu chacune 3000 étudiants, soit 9000 étudiants, au total, tandis que l’université du Sine Saloum accueille 2000 nouveaux bacheliers’’, a-t-il noté.

M. Hann ajoute que 2500 étudiants ont été orientés au niveau des instituts professionnels, en plus des étudiants en langue arabe à l’université Cheikh Ahmadou Bamba.

Il a annoncé un fonds de 8 milliards ’’destinés à l’accompagnement des universités qui reçoivent les nouveaux bacheliers’’ en plus de la création de 200 postes d’enseignants pour le supérieur.

”Un budget de 70 milliards de francs CFA pour le paiement des bourses et aides sociales des étudiants”

Tous les étudiants sénégalais disposent d’une bourse ou d’une aide sociale, qui varie autour de 100.000 francs CFA l’année, souligne le ministre, notant que l’Etat dépense deux millions de francs CFA pour chaque étudiant et par année, soit un investissement de 70 milliards de francs.
Selon lui, depuis les événements malheureux à l’UGB de Saint-Louis et relatifs au paiement des bourses, le chef de l’Etat Macky Sall a donné des instructions fermes au ministère des finances et au ministère de l’enseignement supérieur ‘’d’inscrire le paiement des bourses des étudiants sur les dépenses prioritaires du Sénégal’’.

Avec APS

Meurtre de Fatoumata
Diourbel : Mort du d