HomeÉducationUCAD : Le SUDES exige la réouverture de Institut de Prévoyance Médico-Sociale (IPMS)

UCAD : Le SUDES exige la réouverture de Institut de Prévoyance Médico-Sociale (IPMS)

COUD - UCAD

La section enseignement supérieur et recherche du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (SUDES/ESR) exige la “réouverture immédiate” de l’Institut de prévoyance médico-sociale (IPMS), qui est “presque à l’arrêt depuis trois mois”.

“Le SUDES/ESR exige la réouverture immédiate de l’IPMS et de son autonomie de gestion”, a déclaré son secrétaire général Oumar Dia, lors d’une conférence de presse, mardi, à Dakar.

Les membres de la section enseignement supérieur et recherche du SUDES réclament aussi “la fin de l’intimidation du personnel de l’IPMS et de son directeur”.

“Le SUDES/ESR se réserve le droit de bloquer les activités pédagogiques et scientifiques de l’Université Cheikh-Anta-Diop en cas de non-satisfaction” de ses revendications, avertit M. Dia.

Il dénonce le “blocage (…) de la polyclinique de l’IPMS”, “depuis début mai”. lequel blocage a selon lui pour objectif “la disparition pure et simple de cet important outil”.

Oumar Dia souligne que l’Institut de prévoyance médico-sociale a sorti les bénéficiaires de ses services de “l’insécurité sanitaire”.

Le SUDES/ESR dénonce les actes de nature à empêcher le “fonctionnement normal et régulier de la polyclinique de l’IPMS”. “Comment comprendre que cet outil, qui a donné tant de satisfaction à l’écrasante majorité des travailleurs de l’UCAD, soit presque totalement à l’arrêt depuis trois mois ?” se demande M. Dia.

Le recteur de l’UCAD avait pourtant “pris les engagements pour un redémarrage imminent, depuis le 3 juin 2019, mais ils (ces engagements) ne sont toujours pas matérialisés”, déplore le secrétaire général du SUDES/ESR.

Le syndicat “s’attendait à ce que tous (…) travaillent à préserver et développer cet outil, en tenant compte du rôle essentiel qu’il joue dans la prise en charge médicale” des enseignants et chercheurs, ajoute M. Dia.

 

APS

La guerre de success
Contribution : L’e