HomeÉducationUCAD : Le SUDES exige la réouverture de Institut de Prévoyance Médico-Sociale (IPMS)

UCAD : Le SUDES exige la réouverture de Institut de Prévoyance Médico-Sociale (IPMS)

COUD - UCAD

La section enseignement supérieur et recherche du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (SUDES/ESR) exige la « réouverture immédiate » de l’Institut de prévoyance médico-sociale (IPMS), qui est « presque à l’arrêt depuis trois mois ».

« Le SUDES/ESR exige la réouverture immédiate de l’IPMS et de son autonomie de gestion », a déclaré son secrétaire général Oumar Dia, lors d’une conférence de presse, mardi, à Dakar.

Les membres de la section enseignement supérieur et recherche du SUDES réclament aussi « la fin de l’intimidation du personnel de l’IPMS et de son directeur ».

« Le SUDES/ESR se réserve le droit de bloquer les activités pédagogiques et scientifiques de l’Université Cheikh-Anta-Diop en cas de non-satisfaction » de ses revendications, avertit M. Dia.

Il dénonce le « blocage (…) de la polyclinique de l’IPMS », « depuis début mai ». lequel blocage a selon lui pour objectif « la disparition pure et simple de cet important outil ».

Oumar Dia souligne que l’Institut de prévoyance médico-sociale a sorti les bénéficiaires de ses services de « l’insécurité sanitaire ».

Le SUDES/ESR dénonce les actes de nature à empêcher le « fonctionnement normal et régulier de la polyclinique de l’IPMS ». « Comment comprendre que cet outil, qui a donné tant de satisfaction à l’écrasante majorité des travailleurs de l’UCAD, soit presque totalement à l’arrêt depuis trois mois ? » se demande M. Dia.

Le recteur de l’UCAD avait pourtant « pris les engagements pour un redémarrage imminent, depuis le 3 juin 2019, mais ils (ces engagements) ne sont toujours pas matérialisés », déplore le secrétaire général du SUDES/ESR.

Le syndicat « s’attendait à ce que tous (…) travaillent à préserver et développer cet outil, en tenant compte du rôle essentiel qu’il joue dans la prise en charge médicale » des enseignants et chercheurs, ajoute M. Dia.

 

APS

La guerre de success
Contribution : L’e
Notre Page Facebook