HomeÀ la uneUCAD : Le SAES exige l’audit du Contrat de Performance

UCAD : Le SAES exige l’audit du Contrat de Performance

COUD - UCAD

Les malversations financières au niveau de la gestion des universités du Sénégal se propagent, une semaine après l’information selon laquelle, plus de 500 milliards de francs cfa se seraient volatilisés des caisses du CROUS de Ziguinchor, cette fois-ci l’on parle d’un parfum de scandale de plusieurs milliards pour le Contrat de Performance à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Le SAES de Dakar a fait face à la presse ce vendredi pour sonner l’alerte.

Les enseignants du SAES  soupçonnent un détournement de milliards à l’UCAD et exigent ainsi l’audit des milliards investis par la banque mondiale sur le Contrat De Performance.Ibrahima Diouf, coordonnateur du SAES

Selon Ibrahima Diouf, coordonnateur du SAES, depuis 2015, des milliards ont été dégagés pour l’achat de matériel de laboratoire pour l’UCAD, les enseignants  n’ont rien vu et le coordonnateur du CDP “aurait” déclaré que le matériel en question “serait” bloqué au Port de Dakar, une chose à la quelle le Syndicat ne croit pas du tout, réclamant ainsi un audit pour éclairer leur lanterne sur cette question.

Par ailleurs, s’agissant de la polémique née des fonds qui auraient été détournés à l’Université de Ziguinchor, une somme tournant autour de 500 millions de francs, le secrétaire général du Saes compte saisir l’OFNAC ET l’IGE afin qu’ils puissent y apporter des éclaircissements.
Les syndicalistes ne comptent cependant pas changer de cap dans leur lutte pour le bon fonctionnement du milieu universitaire.

Ainsi, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar renoue avec les perturbations en ce début de l’année 2018. Le Syndicat Autonome des Enseignants du Sénégal (SAES) a décidé de perturber les enseignements à l’UCAD à travers des débrayages avant l’expiration de leur préavis de grève.  Les Enseignants revendiquent le paiement des salaires du mois de décembre.

« Nous sommes le 05 janvier et les enseignants de l’Ucad n’ont pas encore perçus leur salaire alors que dans toutes les autres universités du Sénégal, les enseignants sont payés. Ce retard est du en grande partie au budget de l’UCAD qui ne couvre pas les 12 mois de l’année », a fait savoir le coordonnateur du SAES.

Pour Ibrahima Diouf, le SAES  a décidé de tenir des débrayages tous les jours jusqu’au paiement de leur salaires.

Pour rappel le SAES a déposé depuis le 20 décembre un préavis de grève qui tourne au tour de deux points : la réforme des titres et la retraite des enseignants.

 

          Abdoul BABA – Laviesenegalaise.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

La distribution de J
Révélation de Clau