HomeActualitéTout savoir sur le Crash de l’Hélicoptère de l’armée Sénégalaise à hauteur de Missirah

Tout savoir sur le Crash de l’Hélicoptère de l’armée Sénégalaise à hauteur de Missirah

Crash de l'Hélicoptère de l'armée Sénégalaise à hauteur de Missirah

Le colonel Abdou Ndiaye de la Dirpa (Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée) a confirmé à 22 heures sur les ondes de la Rfm l’information faisant état de Crash d’un Hélicoptère de l’armée à hauteur de Missirah dans la commune de Toubacouta, région de Fatick.

Selon le colonel Abdou Ndiaye de la Dirpa, l’information est malheureusement avérée. L’appareil avait quitté la région de Ziguinchor où il avait transporté une dépouille et à bord, il y avait 20 personnes. Juste après ce crash, des piroguiers qui étaient sur place ont secouru au moins 7 personnes qui s’en sont sorties avec des blessures. A l’heure où nous écrivons ces lignes, laviesenegalaise.com a appris que l’armée de l’air s’est fortement mobilisée et s’est déployée dans la zone.

Des pêcheurs ont porté les premiers secours

Le colonel Ndiaye révèle que ce sont des pêcheurs qui ont assuré les premiers secours : “Les pêcheurs qui étaient sur les lieux ont réussi tout de suite à exfiltrer sept personnes. Nos éléments à Toubacouta se sont transportés sur les lieux pour leur porter secours. Le commandement de la zone de Kaolack également a mis en place les moyens pour aller sur les lieux. Et à Dakar il y a un hélico en alerte.”

Pour le moment, aucun bilan n’est établi et l’on ignore les causes du crash, la zone serait difficile à accéder puisque le drame s’est produit sur un espace marécageux. 

Pour rappel, il y avait à bord de l’appareil 20 personnes dont 4 membres de l’équipage et 16 passagers, il faisait 22 heures lorsqu’on écrivait ces lignes. 

Vers 00 heures, le gouvernement a envoyé à la presse un communiqué pour apporter un peu plus de détails et présenter les condoléances du Chef de l’Etat, Macky Sall. 

“Un hélicoptère de transport de l’Armée de type Mi-17, immatriculé 6WHTA, ralliant Ziguinchor-Dakar, s’est écrasé près de Missirah (dans la zone des Mangroves), région de Fatick, lors d’une mission de service social.

Dès réception du message de détresse lancé par un aéronef, toutes les équipes techniques des services aéronautiques sénégalais se sont rendues au Centre régional de navigation aérienne de l’ASECNA, pour suivre la situation en relation avec l’Etat-major de l’Armée de l’Air, tout en rendant compte en continu au Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées.

Le Chef de l’Etat a aussitôt instruit le Gouvernement et le Chef d’Etat-major Général des Armées, de mettre en place une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident.

Selon les dernières informations fournies par les secours dépêchés immédiatement sur place, six (6) personnes ont perdu la vie lors de l’accident. Les autres passagers qui ont été blessés sont au nombre de 14 dont trois (3) grièvement. Les personnes blessées sont actuellement prises en charge par le Groupement national des Sapeurs Pompiers et sont en cours de transfert vers l’Hôpital régional de Kaolack.

Le Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées présente ses condoléances ainsi que celles de la Nation aux familles des victimes, en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés”. Le chef de l’État suit de très près la situation qui prévaut du côté de Missirah où un hélicoptère de l’armée a fait un crash. C’est ce qu’a révélé le ministre-conseiller chargé de la communication de la présidence, El Hadji Hamidou Kassé.

Bilan : 6 morts, 14 rescapés

L’appareil de l’armée qui s’est écrasé mercredi peu après 19 heures dans les mangroves de Missirah, une localité située dans la commune de Toubacouta (Fatick), a fait 6 morts et 14 survivants dont des blessés évacués à l’hôpital régional de Kaolack, écrit l’agence de Presse Sénégalaise.

L’appareil transportait un défunt frère de Robert Sagna

On nous renseigne que l’appareil transportait un défunt frère de Robert Sagna. Brin, localité dans l’ouest de Ziguinchor, est plongée dans l’émoi et la consternation, écrit Dakaractu. L’hélicoptère qui a subi un crash dans la mangrove de Missirah venait d’y transporter la dépouille de Jacob Sagna, un frère de Robert Sagna, ancien ministre de la République. L’essentiel des passagers habitent la localité, mais officient à Dakar.  André Carvalho, une victime qui fait partie des 14 personnes qui ont eu la vie sauve, confie que tout est allé très vite. Cependant, il mentionne que ce sont les populations de Bétenty qui ont été les premiers à apporter les premiers secours. Parmi les personnes décédées, une dame est signalée, pour le moment.

Dakaractu relate également, que tout est allé très vite selon des explication d’un rescapé. ” Nous étions 16 passagers avec 4 membres de l’équipage. Nous avons quitté Ziguinchor alors que nous étions allés accompagner la dépouille mortelle d’un parent. Au retour, l’hélicoptère s’est subitement mis à tourner sur lui-même avant de plonger dans la mangrove. C’était aux environs de 20 heures, si je ne trompe. Je suis blessé et actuellement les sapeurs pompiers sont en train de s’affairer autour des autres personnes blessées”. 

Le site précise que plusieurs pirogues ont quitté Bétenty (un village environnant) pour participer aux opérations de sauvetage. Des hélicoptères survolent la mangrove mais peineraient à se poser par terre à cause de la mangrove. Les militaires sont présents sur les  lieux. Pour accéder à l’appareil, les sauveteurs sont confrontés à de réelles difficultés à cause de l’eau et de la mangrove. 

Le Président Macky  Sall a demandé une commission d’enquête au gouvernement et au chef d’État-major des armées  pour faire la lumière sur le crash de l’hélicoptère de l’Armée, à Missirah, qui a fait six morts.

Les causes de l’accident ne sont pour le moment pas connues.

Crash d'un hélicopt
Émigration clandest
Notre Page Facebook