HomeÀ la uneThierno Hamet Baba Talla et L’Université islamique de THILOGNE

Thierno Hamet Baba Talla et L’Université islamique de THILOGNE


Chaque année, Thilogne et l’ensemble des fidèles musulmans célèbrent la Ziara de Thierno Hamet Baba Talla. L’édition 2018 de la Ziara annuelle de Thierno Hamet Baba TALLA, a lieu ce vendredi 12 et demain Samedi 13 Janvier 2018 à Thilogne. La cérémonie religieuse se déroule pendant  48 heures durant lesquelles, Thilogne renoue avec la ferveur. Au deuxième jour, les musulmans se rendent aux cimetières de la localité pour prier et se recueillir auprès du mausolée du vénéré, Thierno Hamet Baba Talla.

Mausolée Thierno Hamet Baba Talla à Thilogne

                                                                                 Mausolée Thierno Hamet Baba Talla

Racine O. NDIAYE chercheur à l’IFAN de ST LOUIS, retrace la vie du Saint Homme à Thilogne

Parmi les localités du Fouta qui ont un rôle important dans l’histoire, l’implantation et la diffusion islamique, il en est une qui mérite une attention particulière, à savoir THILOGNE. D’après RACINE O. NDIAYE, chercheur à l’IFAN de ST LOUIS, Thilogne qui se situe dans le Bossea Oriental, doit son nom à un arbre dénommé « Thilouki » (en poular) du nom de scientifique Acacia raddiana. Il ajouta : « parmi les premières qui habitèrent cette localité nous avons les Diagne, Dia, Sall qui étaient des cultivateurs ; les Barry qui étaient des éleveurs ; les Ly, nantis en culture islamique et qui se réclament d’un ancêtre éponyme Tapsirou Ali Omar Diam Ly, originaire de Gourel Oumar Ly ; les Haydara, chérifs (Parents du prophète PSL), vinrent tardivement dans la localité »

En arrivant, à Thilogne, Tapsirou Ali constate que l’Islam n’y était pas pratiqué et décida de s’y implanter pour convertir les autochtones. Très rapidement, il accomplit sa mission et devint leur Imam. A partir de cette époque, les Ly eurent une prééminence religieuse sur le reste de la population.

A leur arrivée, les Haydara ne perturbèrent point l’ordre social du village. Cependant, vu leur statut de Cherif, ils jouirent d’une grande aura au sein de la population qui leur vouait un véritable culte. Ainsi, THILOGNE, fief des Ly et des Haydara était prédestiné à jouer un rôle capital dans la diffusion de la culture islamique. Le foyer connut son point de départ avec Abou bakri Sadig Ly et le Cherif Mahmoud. Et notre interlocuteur d’ajouter : « C’est surtout avec Cheikh Mohamed Sadig Baba que le foyer de Thilogne a atteint son apogée. » A l’évocation de ce nom, je voulus en savoir plus et je me demandais : « Qu’a fait cet homme pour le rayonnement de ce grand foyer religieux ? » Le chercheur, lisant dans mes pensées, poursuivit : « Cheikh Mohamed Sadig est plus connu sous le nom de Thierno Hammé Baba Talla. Il est né en 1871 et est issu d’un environnement social religieux car son père Sidiki Baboukari appartient aux Talla-Koornaabé, marabouts de tradition et sa mère Dieynaba Amadou Safietou Ly descend de Thierno Mollé Mamoudou connu et respecté pour son savoir et sa piété. »

Retraçant la vie du saint homme, Racine nous a appris que dans sa quête du savoir, le jeune Hamet s’était rendu dans l’une des premières écoles de l’époque à Nguijilone auprès de Thierno Yero Bal. Là, il fit la connaissance de grandes personnalités telles que Amadou Tidiane Wone de Kaèdi, Elhadj Malick Sy de Tivaoune, Thierno Baba Sall de Kayes et acquit une solide formation islamique. En 1908, il s’installa définitivement à THILOGNE qui se transforma rapidement en une grande université où plusieurs disciples convergeaient.

Thierno Hamet Baba quitta ce monde en 1935 après s’être évertué toute sa vie durant au rayonnement de l’Islam. De son école sortirent d’éminents marabouts qui continuent à jouer un rôle important dans l’enseignement de l’Islam au Fouta Tooro. Parmi ceux-ci, il y’a Thierno Mohamed Said Ba, fondateur du village de Medina Gounass et Mohamadou Bocar Kane qui va fonder un autre grand foyer à Kaedi.

Le chercheur termina en ces mots : « Celui qui visite Thilogne aujourd’hui saura que le foyer qu’ils y ont allumé jamais ne s’éteindra. »

 

laviesenegalaise.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

ZIARA ANNUELLE DE TH