Tambacounda : Affrontements entre partisans de Sidiki Kaba et de Khalifa Sall

Affrontements entre partisans de Sidiki Kaba et de Khalifa Sall à Tambacounda

De violents affrontements sont notés hier entre le cortège du maire de Dakar et des militants de Sidiki Kaba. L’on parle de deux à 4 blessés dont un enseignant qui a été évacué au centre hospitalier régional.

Selon “LeQuotidien”, les premiers affrontements ont donc eu lieu entre Khalifa Sall et Macky Sall. Mais bien sûr à distance puisque, à Tamba, les militants des deux camps ont ouvert les hostilités. Et il est vrai que depuis l’annonce de la tournée du maire de Dakar dans la commune, la tension avait monté d’un cran. Hier, la caravane du Socialiste a rencontré une vive opposition des hommes du ministre Sidiki Kaba.

Des affrontements s’en sont suivis au Quartier Dépôt, fief du ministre de la Justice et responsable de l’Alliance pour la République. Les partisans de Sidiki Kaba qui accusent Lass Kanté, parlent de «4 blessés légers», alors que ceux de Khalifa Sall en dénombrent «deux cas graves dont un enseignant». Babacar Diop, coordonnateur national du mouvement And dolel Khalifa (Adk) donne sa version. «Nous sommes en tournée dans la région pour rencontrer des militants et dignitaires du Parti socialiste.

Nous ne sommes animés d’aucune intention de commettre des violences. Des jeunes de Sidiki Kaba nous ont attaqués à hauteur de la maison du ministre. Deux des nôtres sont sérieusement blessés et évacués à l’hôpital. D’ailleurs l’un d’entre eux pourrait avoir des fractures sur le crâne», a dit M. Diop. Le leader de Adk avertit les Apéristes : «Ces intimidations ne passeront pas et nous irons jusqu’au bout de notre logique. En ce 21ème siècle, cette façon de faire la politique doit être révolue.

Il n’est pas normal que des gens s’attaquent à des citoyens. Ils doivent plutôt expliquer aux Sénégalais comment ils ont géré les 3 mille milliards de budget qu’ils chantent partout, comment faire face au chô- mage chronique des jeunes, comment aider le monde rural, entre autres urgences. C’est sur ces questions que les Sénégalais les attendent et les jugeront et non en s’attaquant à Khalifa Sall. Ils ne pourront pas arrêter la mer avec leurs bras. Nous ne les fuirons jamais et les affronterons, quoiqu’il advienne.»

Khalifa Sall, quant à lui, entend poursuivre sa tournée dans la région sur «invitation des populations de Tamba», précise M. Diop. Et hier, après les violences et peu avant le meeting du chargé de la Vie politique du Ps, la maison du coordonnateur régional de And dolel Khalifa a été quadrillée par des éléments du Groupement mobile d’intervention. Il se dit qu’il y aurait des craintes de représailles des Apéristes.

CAN U20 : Les Lionce
Barthélémy Dias re