HomeActualitéSuppression du poste de Premier Ministre : l’Etat met la pédale douce

Suppression du poste de Premier Ministre : l’Etat met la pédale douce


Après avoir adopté à l’Assemblée nationale la loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier ministre en mode “fast track’’, l’Etat met la pédale douce pour passer à l’étape ultime dans l’enterrement du poste encore occupé par Mahammed Boun Abdallah Dionne. En principe, selon le journal EnQuete, il ne reste plus que le président de la République promulgue la loi pour ensevelir définitivement ce poste qui, naguère, faisait l’objet de toutes sortes de convoitises. Qu’est-ce qui retarde donc le processus ? Voilà une question qui taraude plus d’un. En tout cas, ce qui est désormais sûr, c’est que Dionne a plus le pied à la présidence de la République où il occupe le poste de secrétaire général qu’à la primature. Selon certaines sources, après la promulgation, il sera dans l’obligation de rendre le tablier au chef de l’Etat qui, dans la foulée, va nommer un nouveau gouvernement sans la mention “Sur proposition du Premier ministre’’. Autrement dit, Macky décide seul, sans l’avis de qui que ce soit.

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Une enveloppe de 64
Rencontre avec Macky