Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeDÉPÊCHESSouleymane Soumaré, nouveau Dg de l’Onfp, décline sa feuille de route

Souleymane Soumaré, nouveau Dg de l’Onfp, décline sa feuille de route

Onfp fait son inventaire - RAPPORT annuel 2018 de ses activités

La passation de service à la tête de l’Office national de formation professionnelle (Onfp) entre le sortant Sanoussi Diakité et le rentrant Souleymane Soumaré s’est déroulée mercredi dernier dans une ambiance «fraternelle», renseigne Sud Quotidien.

Le nouveau Dg, Souleymane Soumaré est très engagé et est conscient des défis en face de lui. «Nous sommes tous attendus sur une obligation de résultats qui est différente d’une obligation de moyens. Et l’atteinte de cet objectif relève du don de soi, de la hiérarchie, des principes et des valeurs». Ces mots sont du tout nouveau Directeur général de l’Office national de la formation professionnelle (Onfp), Souleymane Soumaré qui s’est adressé à ses collaborateurs mercredi dernier, lors de la cérémonie de passation de service à la tête de l’Office.

Monsieur Soumaré a invité ses désormais collaborateurs à redoubler d’efforts pour matérialiser la volonté affichée du chef de l’Etat Macky Sall, qui est celle de construire ce pays. A ce propos, déclinant sa feuille de route, il dira: «Il ne s’agira pas pour nous de former pour former. Mais de veiller à la nécessaire articulation entre le diptyque formation emploi aux personnes à la recherche de travail qui en est la finalité et encourager l’auto-emploi qui en est l’idéal. C’est, seulement à ce prix-là que nous serons à mesure de combler les besoins en main-d’œuvre dans les différents secteurs économiques en fonction des prévisions qui en découlent».

Par rapport à l’étendue du besoin en matière de ressources humaines sur la grande distribution, le secteur des techniques de l’information et de la communication, les métiers de transformation de produits agricoles, le transport, la bio maintenance… Il dira: «Toutes ces filières requièrent des mises à niveau souvent disponibles mais pas opérationnelles». A cela, «les métiers du pétrole et du gaz…», liste-t-il.

L'armée sénégalai
Voici le Mémorandum
Notre Page Facebook