HomeActualitéSortie de Sonko sur le Fer de la Falémé : la coalition «Publiez ce que vous payez» encourage l’initiative

Sortie de Sonko sur le Fer de la Falémé : la coalition «Publiez ce que vous payez» encourage l’initiative

Exploitation du fer de la Falémé

Les révélations de Sonko sur l’exploitation du fer de la Falémé fait réagir les acteurs de l’écosystème. Selon Ibrahima Sory Diallo, Président de la coalition ”publiez ce que vous payez/section Sénégal”, «l’Etat n’aurait pas dû attendre ce point de presse pour réagir». «L’Etat doit communiquer avec la population dans tout le processus de gestion de nos ressources comme le recommande le code minier de 2016 dans la partie suivi évaluation. Mais, aujourd’hui, on a peu d’informations relatives aux contrats miniers. Je pense donc que la sortie de Monsieur Sonko est une bonne chose.

En tant que société civile, j’apprécie parce que tout simplement cela installe le débat public qui permet des échanges mais aussi la vérification de ce qui se fait dans ce domaine des ressources naturelles. Je rappelle que si le Sénégal a eu une position honorable à l’ITIE notamment premier en Afrique et quatrième au monde, c’est grâce au débat public libre sur la gestion de nos ressources naturelles. C’est donc extrêmement important puisque cela va obliger l’Etat à réagir et d’autres acteurs qui ont des sources à donner aussi leur point de vue par rapport à cette question. En tant que société civile, nous veillons au respect de la procédure parce qu’elle est la mère de la légalité. Maintenant, vous savez, un mémorandum n’est pas un contrat et dans nos textes, c’est la publication des contrats qui est demandé alors que ces derniers ne sont pas souvent riche en information.

Ce sont plutôt les conventions qui donnent plus de détails. Pour revenir à cette sortie de Sonko, je pense que c’est un processus qui est enclenché. Pour le moment, nous, on observe en surveillant les procédures, tant qu’elles sont respectées, nous sommes en phase. Mais une fois de plus, c’est le contenu de la convention qui va édifier les Sénégalais. C’est lui qui va nous dire ce que le Sénégal peut gagner et ce que le Sénégal peut perdre. Pour finir, je dirais qu’en tant que société civile, nous ne cautionnons pas ce que Sonko a dit mais, nous ne réfutons pas, non plus ces déclarations. Cependant, j’encourage son initiative puisque ça crée le débat public et suscite la curiosité des Sénégalais. L’Etat n’aurait pas dû attendre ce point de presse pour réagir. Ceux qui nous gouvernent doivent prendre la plénitude de leur responsabilité pour communiquer progressivement sur les ressources naturelles. Partout, dans le monde où il y a eu des conflits à la limite ingérables, cela est lié à la mal gouvernance des ressources naturelles», a-t-il dit, des propos rapportés par Sud Quotidien.

Vidéo - Entretien :
Le FORUM DU JUSTICIA