Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeActualitéSérie de licenciements à l’Université de Thiès : Le recteur agace le personnel

Série de licenciements à l’Université de Thiès : Le recteur agace le personnel

Ramatoulaye Diagne Mbengue - Recteur de l'Université de Thiès

Les licenciements «abusifs» s’enchaînent à l’Université de Thiès (Ut). Après le directeur de l’Ufr santé, Mor Talla Kâ, le vice-recteur Salif Gaye, le recteur de l’Ut Mme Ramatoulaye Diagne Mbengue vient de relever de ses fonctions le directeur du Patrimoine de l’Ut, Aboubacry Sokomo. Ce dernier, joint par téléphone, parle d’une «autarcie» qui règne au sein de l’établissement universitaire. «Le recteur prend des décisions unilatérales sans concertation», dit-il.

En effet, c’est le vendredi 2 octobre que la décision lui a été notifiée. «J’ai reçu l’acte de mon licenciement sans une demande d’explications», regrette-t-il. Et selon lui, tout serait passé devant le refus de la commission des textes. Une commission que le recteur n’a pas écoutée. La goutte de trop, c’est la demande de la tenue d’une cérémonie de distribution de kits scolaires initiée par le mouvement And suxaali Sene­gaal de l’ingénieur-géomètre Habib Niang. Lequel mouvement a sollicité M. Sokomo qui s’en est ensuite ouvert au recteur Ramatoulaye Diagne Mbengue.

Cette dernière lui a fait savoir que l’auditorium n’est pas en mesure d’accueillir la cérémonie pour causes de travaux. Ce qu’a refusé d’admettre M. Sokomo. N’appré­ciant pas la réaction de ce dernier, le recteur lui a notifié la décision mettant fin à sa fonction de directeur du Patrimoine de l’Ut. Une décision que n’apprécie pas le concerné qui révèle que le recteur n’en est pas à son premier acte. «Elle avait renvoyé Mor Talla Kâ, directeur l’Ufr santé de Thiès, qui est la deuxième Faculté de médecine du Sénégal, avant de dégommer le vice-recteur Salif Gaye sans motif», rappelle-t-il. Pour l’heure, le syndicat qui regroupe les travailleurs de l’Ut dénonce la décision et compte mener le combat pour que leur camarade soit rétabli dans ses droits.

 

        ♦ Ndèye Fatou NiangLe Quotidien

Abdoulaye Diouf Sarr
Médias – Régulat
Notre Page Facebook