SENELEC, COUD, ARTP, SAED, ANAM, SODAGRI, AGPBE, COMMERCE EXTÉRIEUR… Ces grandes directions jusqu’ici sans tête

SENELEC

Après avoir coopté dans son gouvernement les directeurs généraux de la Senelec, du Coud, de l’Artp, de la Saed, de l’Anam, de la Sodagri, de l’Agpbe et de la Direction du commerce extérieur, le président de la République, Macky Sall, tarde toujours à les remplacer par d’autres personnalités compétentes, souligne le journal EnQuête dans sa livraison du jour. Du coup, il laisse ces institutions orphelines, plus de deux semainesaprès laformation du gouvernement en place. Ce qui nemanque pas d’avoir des répercussions dans leur fonctionnement.

Plus de deux semaines après la formation du nouveau gouvernement, bon nombre de sociétés publiques sont jusqu’ici sans chef. C’est à croire même que le président de la République a omis d’inscrire en mode “Fast track’’ la désignation des remplaçants de tous les directeurs généraux qui ont été obligés de quitter leurs postes respectifs pour faire leur entrée dans le nouveau gouvernement. Décapitées depuis deux semaines, ces sociétés, tels des navires abandonnés au beau milieu de la mer, restent jusqu’ici sans capitaine pour présider à leurs destinées.
Parmi celles-ci, on peut citer la Société nationale d’électricité (Senelec), le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp), la Société nationale d’aménagement et d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et de la Falémé (Saed), l’Agence nationale des affaires maritimes (Anam), la Société de développement agricole et industriel du Sénégal (Sodagri), l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat et la Direction du commerce extérieur.
Ces sociétés nationales partagent, depuis deux semaines, le destin commun d’être orphelines de leurs directeurs généraux. Mouhamadou Makhtar Cissé (Senelec), Cheikh Oumar Hann (Coud), Abdou Karim Sall (Artp), Samba Ndibène Ka (Saed), Ndéye Tické Ndiaye Diop (Anam), Moussa Baldé (Sodagri), Abdou Karim Fofana (Agpbe) et Assome Aminata Diatta (Commerce extérieur), tous ont été cooptés par le président de la République Macky Sall, dans le nouveau gouvernement mis en place, il y a pourtant plus de deux semaines.
Selon EnQuête, les décrets présidentiels nommant leurs successeurs à la tête desdites sociétés se font toujours désirer. Le président de la République Macky Sall tardant toujours à prendre des décisions dans ce sens. Qu’est-ce qui explique ces lenteurs ? Est-ce qu’elles sont liées au mécontentement presque géné- ralisé notées dans son propre parti et dans certaines franges de la coalition de la mouvance présidentielle ? Mystère et boule de gomme. Ce qui est évident, c’est que ces sociétés dont il s’agit et qui se trouvent aujourd’hui orphelines et au ralenti, ne sont pas des moins dans le dispositif institutionnel.

Révélations effara
Limogeage, arrêt de