HomeActualitéSédhiou – Marche des Populations du Pakao : les habitants réclament l’électricité, des routes et des infrastructures de santé

Sédhiou – Marche des Populations du Pakao : les habitants réclament l’électricité, des routes et des infrastructures de santé

Marche des Populations du Pakao

Plusieurs centaines de personnes habitant des villages du Pakao, dans l’Est de Sédhiou, ont manifesté pacifiquement leur colère dans les rues de Diopcounda jusqu’à Marandan. Ils réclament l’extension à leur zone du courant électrique ainsi que la construction des routes et des infrastructures de santé. Les manifestants menacent d’exécuter d’autres plans d’actions pour arriver à leurs fins.

C’est une marée humaine qui a déferlé, avant-hier mercredi, sur l’axe Diopcounda / Marandan, arborant des brassards, foulards et même des chapeaux et boubou rouges pour porter haut leurs revendications qu’ils n’ont jamais cessé de réclamer à tue-tête. Ces besoins ont pour noms l’électrification des villages du Pakao, la construction des routes et des structures de santé, notamment un centre de santé équipé de commodités adéquates. «Nous déplorons la situation que vit la zone du Pakao depuis des décennies.

Dans toute cette partie de l’est de la région de Sédhiou nous n’avons jamais eu droit à du courant électrique haute tension si ce n’est que des panneaux solaires insignifiants qu’on nous pose souvent par endroit. Comme imaginez-vous en ce vingtième siècle que toute cette zone soit sans électricité et ce, depuis l’indépendance du Sénégal», a déclaré Lassana Sylla, le secrétaire général du forum Pakao Waliloulaye, organisateur de la marche. Et de poursuivre: «nous réclamons également la construction des routes car la mobilité se pose avec acuité dans le Pakao.

Par ailleurs, nous voulons que les pouvoirs publics nous aident à disposer des infrastructures de santé. Et le mieux serait d’avoir un centre de santé dans la zone», note Lassana Sylla. Et surtout pas de l’énergie solaire, onéreuse et désagréable, préviennent les marcheurs. «Nous avons longtemps réclamé le courant, des routes et des structures de santé. Nous ne voulons plus d’énergie solaire qui nous coûte inutilement cher. Nous nous acheminons vers le scrutin présidentiel, nous avons toujours voté pour Macky Sall, mais cette fois-ci, sans la satisfaction de nos doléances, nous allons faire autrement», menace Sérigne Fallou Dramé, en charge de la communication.

Interrogé sur la question de l’extension du courant électrique, Ousmane Diallo, le coordonnateur de la distribution régionale de SENELEC déclare que, dans le cadre du Programme de l’électrification universelle, financé par la Banque mondiale, 305 villages de la Casamance naturelle, dont 52 villages du Pakao établis entre Sitaba et Dianaba, seront électrifiés entre 2018 et 2020. Mais en attendant la lueur et la lumière d’espoir, les manifestants, tous âges et sexes confondus, promettent d’organiser d’autres journées d’actions, d’ici le scrutin présidentiel de février prochain, pour amener les décideurs à les compter parmi les ayant-droits des ressources publiques du Sénégal.

Le maire de Oudoucar, Sankoung Sagna, son collègue de Diendé, Pape Amadou Diallo, par ailleurs membre du Haut conseil des collectivités territoriales, et la député Najahanco Sané, ont pris part à la marche. En signe de soutien à la cause des manifestants.

Sud

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

UNIVERSITÉS DU SÉN
Éliminatoires mondi