HomeContributionRévélations de Bbc et réaction du Gouvernement : Selon Me Assane Dioma Ndiaye, les vraies questions ont été « occultées voire escamotées »

Révélations de Bbc et réaction du Gouvernement : Selon Me Assane Dioma Ndiaye, les vraies questions ont été « occultées voire escamotées »

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, l’avocat Me Assane Dioma Ndiaye qualifie les réactions du Président Macky Sall et de son gouvernement sur les révélations de Bbc de « rendez-vous avec l’histoire non saisi ». Car, estime-t-il, les vraies questions ont été « occultées voire escamotées » et « le devoir d’inventaire tourne à l’amnésie sélective ». Nous v vous proposons in extenso sa publication.  

Encore une fois un rendez-vous avec l histoire non saisi. Les vraies questions occultées voir escamotées. Le devoir d’inventaire tourne à l’amnésie sélective. Pourtant les attentes étaient fortes de la part de citoyens déboussolés et interrogatifs. – Pourquoi a t on maquillé les rapports de présentation des décrets ayant conduit aux décrets d approbations signés par le Président Macky Sall et présentant apoligoquement sciemment et a dessein la Société PetroAsia limited comme une Grande Multinationale avec une grande expérience en matière pétrolière et disposant de grandes capacités techniques et financières ?

– Pourquoi on a si facilement mis à la touche les exigences du Code Petrolier protectrices des intérêts de l État et des Populations et faisant de telles capacités financières et techniques des conditions d éligibilité de manière a délivrer aussi allègrement a une Multinationale naissante  ces permis relativement a des ressources naturelles qui suscitent légitimement l espoir  de braves citoyens jadis confinés dans un fatalisme existentiel a dimension irréversible ?

– Pourquoi l État du Sénégal n a jamais exercé son droit de préemption qui aurait dû lui permettre de récupérer les dits permis a temps face aux veilletes spéculatives et purement commerciales d une Société qualifiée de Spécial purpose Vehicule créée circonstantiellement la même année 2012 non pas pour s investir dans des opérations de recherches ou d explorations pétrolières a risques mais pour gagner de l argent sur le dos de populations en quête du minimum vital ?

– Pourquoi tout en s abstenant  d exercer ce droit de préemption l État du Sénégal a pris prétexte des dispositions encadrées du Code Petrolier qui s s’appliquent exclusivement et intrinsèquement aux opérations de recherches ou d explorations pour ne pas imposer ces énormes mannes financières résultant de transactions aux antipodes de l objet pour lequel les permis ont été octroyés ? De Petro Asia a Petrotim en passant par Timis Corporation Cosmos Énergie BP pourquoi les non objections ont été systematiques ? 

– Pourquoi l État du Sénégal après que le rapport de l IGE ait révélé les violations et irrégularités entourant les octrois des permis aux Sociétés PetroAsia et Petrotim a cru devoir vouer aux gémonies un travail d un professionnalisme et patriotisme de serviteurs de l Etat a léguer aux jeunes générations a titre d exemplarité ?

– Pourquoi l État du Sénégal voulant rétablir la vérité aujourd’hui fait table rase du rapport de l IGE qui fait ressortir notamment tous les manquements et incongruités invalidant l octroi des dits permis qui au finish bien que les puits en question n ont pas encore éjecté du Pétrole brut ont néanmoins permis a des privés de par les transactions intervenues d empocher des centaines de Milliards et dont Cosmos Energie , BP et autres intermédiaires recupereront en priorité sur plus de 40 ans d exploitation effective au détriment du peuple Senegalais sous formes de royalties et de redevances. Avons nous le droit de nous réfuger derrière l ignorance et de nous laisser divertir par un pseudo débat portant sur une supposée manipulation ou non de la Chaîne BBC ?

Révélations de la
Voici le Communiqué