Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeActualitéRemaniement : Macky va se débarrasser de ses ministres «médiocres»

Remaniement : Macky va se débarrasser de ses ministres «médiocres»

Macky Sall-Remaniement-Palais-Gouvernement

Depuis le référendum du 20 mars dernier, les langues élastiques ont beaucoup spéculé sur un probable remaniement. Mais, selon des informations d’Azactu.net, les choses se précisent davantage au niveau du Palais. Le Président de la République va faire, «dans un plus bref délai», un chamboulement de son équipe gouvernementale.

Macky est-il dans un guêpier ? Qu’est-ce qui est à l’origine du retard d’un chamboulement ministériel tant agité dans le gouvernement ? Voilà autant de questions que se posent bon nombre d’observateurs.

En tout cas, ceux qui disaient que les marabouts ont pris d’assaut la capitale sénégalaise, peuvent bien chanter. Car, selon des sources d’Azactu.net, généralement bien informées, le chef de l’Etat a déjà classé les ministres en trois catégories : «Le Bons, les moyens et les médiocres», nous souffle-t-on. Et, pour se débarrasser de ces derniers, Macky Sall concocte un remaniement «qui ne tardera pas à se concrétiser».

Même si la liste des sortants et celle des rentrants sont pour le moment gardées dans la plus grande discrétion, des recoupements, faits par-ci et par-là, ont permis d’affirmer que le maitre a déjà sa copie en main.

Ce qui semble constant dans ce probable remaniement en vue, c’est qu’il y aura un jeu de chaises musicales rythmé par beaucoup de mutations «au sein du gouvernement» que dirige Mouhamed Boun Abdallah Dionne.

Parmi les ministres de souveraineté, dont la plus part vont rester intacts, deux sont sur des chaises éjectables. Les patrons de ces départements en question, nous confie-t-on, ont beaucoup fait parler d’eux, ces derniers moments.

A cela, s’ajoutent trois autres ministres qui vont sauter pour des raisons de performance. Même si pour ce cas précis, Azactu.net est en mesure d’affirmer que le Président de la République tient à avoir à ses côtés des ministres qui pèsent lourds sur le plan politique, «aptes à apporter quelques choses» au chef lors des prochaines échéances électorales.

Les Secrétaires d’Etats «recyclés»

Quid des secrétaires d’Etats ? Une source d’Azactu.net révèle qu’ils seront tous «recyclés en ministres conseillers» à l’exception de Souleymane Jules Diop, Secrétaire d’Etat en charge du suivi du Programme d’Urgence du Développement Communautaire (PUDC) qui pourrait même hériter d’un poste de ministre plein.

S’agissant de Viviane Laure Bampasy, ministre de la Fonction publique, elle pourrait payer le lourd tribut de l’échec du forum national de l’administration tenu en début du mois d’avril dernier au Centre international de conférence Abdou Diouf (Cicad). «Elle pourrait quitter la Fonction publique», dit-on. D’ailleurs, nous rapporte la même source, le Président de la République avait, depuis le lundi qui a suivi cette rencontre, interpellé le chef du Gouvernement, Mouhamed Boun Abdallah Dionne, lui demandant de situer les responsabilités.

Egalement, là où il est pressenti une décision présidentielle, c’est au ministère de la Promotion des Investissements, des Partenariats et du Développement des Télé-services de l’Etat. Ce département, créé en septembre 2013, et dont la mission est de «préparer et mettre en œuvre la politique définie par le chef de l’Etat dans les domaines des investissements, des partenariats public-privé et du développement des télé-services de l’Etat», est considéré comme «une coquille vide».

Mais, vu l’équilibre incarné dans le choix des ministres avec les alliés de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), elle peut migrer vers un autre département ministériel.

Qui qu’il en sera, le temps nous édifiera

Azactu.net

Mauritanie : Des dra
Idrissa Seck à Toub
Notre Page Facebook