HomeÀ la uneProduction agricole à Kolda : La récolte de maïs estimée à plus de 450 mille tonnes

Production agricole à Kolda : La récolte de maïs estimée à plus de 450 mille tonnes

La région de Kolda est en passe de battre tous les records dans la production de maïs. Pour cette année, le président de la Fédération nationale de la filière maïs estime que la spéculation a profité de toutes les bonnes conditions pour bien croître.

La région de Kolda a enregistré cette année une production de maïs estimée entre 450 et 500 mille tonnes, a indiqué hier vendredi Pape Banda Dièye, président de la Fédération nationale de la filière. «Nous sommes entre 450 et 500 mille tonnes. Et cette production est favorisée par le programme et l’appui du gouvernement du Sénégal», a dit à l’Aps M. Dièye en marge d’une rencontre du comité de pilotage du projet «Tiers Sud-Bay daare». Selon lui, «la production du maïs est vraiment satisfaisante avec la baisse de la consommation provenant de l’extérieur du Sénégal». Il a ajouté que le marché sénégalais était inondé ces dernières années par le maïs importé du Canada, estimé entre 150 et 200 mille tonnes.

Évoquant les efforts consentis pour booster la production de maïs, il a fait observer que les producteurs restent confrontés à quelques difficultés, liées à la maîtrise de l’eau, la réalisation des emblavures et le déficit de magasins de stockage. «Nous avons un potentiel qui peut nous permettre de cultiver le maïs pendant les deux saisons», a assuré le président de la Fédé – ration nationale de la filière maïs. Dans cette perspective, «chaque commune devrait avoir 200 à 500 ha bien clôturés pour la maîtrise de l’eau, car on ne peut pas dépendre de la pluie pour prétendre battre le record de la production du maïs», a affirmé M. Dièye.

De même, a-t-il insisté, «il faut aussi des magasins pour aider à la conservation des produits en vue de produire du maïs de bonne qualité». Il a par ailleurs exhorté les collectivités locales à s’approprier les acquis des projets pour assurer la pérennisation des activités. Il a demandé aussi aux producteurs d’œuvrer pour l’atteinte des objectifs de production afin de réduire la balance des importations de maïs du Sénégal. Le projet «Tiers Sud-Bay daare» cible plus de 300 mille personnes dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités. «Un important volet d’accompagnement de la filière maïs est prévu», a fait remarquer Pape Banda Dièye.

La proposition du Mi
Erdogan attendu à D