HomeActualitéPrésidentielle 2019 – Les Candidats dans la Course au dépôt

Présidentielle 2019 – Les Candidats dans la Course au dépôt


La campagne de collecte de parrainages était le top départ de ce marathon de la Présidentielle. Elle tire à sa fin. Mais, il y a d’autres matières dans cette discipline. Une sorte de 100 mètres d’ici le 10 décembre, date butoir pour le dépôt des candidatures devant le Conseil constitutionnel. Mais c’est d’abord la notification du nom et du titre de la coalition.

 

Des «athlètes» comme Macky Sall et Malick Gakou ont déjà notifié le nom et titre de leur coalition. Mercredi, c’est Mimi Touré qui a posé le premier acte de candidature de Macky Sall. Et puis, jeudi, c’est Malick Gakou qui s’est rendu au siège des 7 «Sages» pour effecteur les mêmes formalités.

En attendant les autres qui ont jusqu’à lundi au plus tard pour le faire. Parce que, justement, le parrainage est passé par là avec des haies sur la piste vers le 24 février. L’article 118 du Code électoral dispose : «Les coalitions de partis politiques et les entités regroupant des personnes indépendantes doivent choisir un nom différent de celui des partis politiques légalement constitués.

Toutefois une coalition peut prendre le titre d’un des partis qui la composent. Le nom et éventuellement le titre de l’entité indépendante ou de la coalition, ainsi que la liste des partis qui la composent, doivent être notifiés au Greffe du Conseil constitutionnel par le mandataire au plus tard la veille du dépôt de la déclaration de candidature.» Sans doute, les candidats déclarés n’en ont pas fini avec le stress du timing puisqu’après la notification, ils doivent déposer leur déclaration de candidature du 1er décembre à zéro heure et ce jusqu’au 26 décembre à minuit. Mais là n’est pas le problème. Il est question surtout de faire partie des premiers.

En effet, ils sont bousculés par l’alinéa 6 de l’article 57 du Code électoral qui dit : «Dans le cas d’une présence sur plus d’une liste, le parrainage sur la première liste contrôlée, selon l’ordre de dépôt, est validé et est invalidé sur les autres.» C’est qu’il y a de fortes probabilités qu’il y ait justement des doublons sur les listes. Et le cas échéant, cela ne profiterait qu’aux premiers à avoir déposé.

Attestation d’investiture

Ce samedi est celui des autres investitures. Le Pur de Issa Sall sera aux allées du Centenaire et Osez l’avenir de Aïssata Tall Sall à Daniel Sorano. Et d’autres entendent s’y mettre d’ici à lundi.

Beaucoup n’ont pas compris pourquoi une investiture alors que les candidatures ne sont pas encore validées par les 7 «Sages». Il se trouve que les candidats déclarés sont tenus de sacrifier à ce rite, quel qu’en soit le format.

L’article L.116 du Code électoral souligne que la déclaration de candidature dont le dépôt démarre le 11 décembre à zéro heure doit être accompagnée, entre autres pièces, d’«une attestation par laquelle un parti politique légalement constitué, une coalition de partis politiques légalement constitués ou une entité regroupant des personnes indépendantes a investi l’intéressé en qualité de candidat». Ce n’est pas encore l’arrivée.

   Le Quotidien

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

MUSÉE DES CIVILISAT
Coopération bilaté