HomeÀ la unePort autonome de Dakar – l’actuel directeur, Ababacar Sedikh Bèye critique la gestion de Cheikh Kanté : « Le Port était malade avec tous les signaux au rouge »

Port autonome de Dakar – l’actuel directeur, Ababacar Sedikh Bèye critique la gestion de Cheikh Kanté : « Le Port était malade avec tous les signaux au rouge »

L’actuel directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sedikh Bèye n’a pas été tendre avec son prédécesseur Cheikh Kanté. Il indexe une mauvaise gestion qui a plongé le Port dans une situation précaire. « Le Port était malade avec tous les signaux au rouge », a-t-il lors de l’émission Grand Jury sur la Rfm, ce dimanche.

Selon Ababacar Sadikh Bèye, la trésorerie du Port Autonome de Dakar a connu une situation négative de 7,8 milliards en 2017 et ils l’ont portée à 8 milliards Fcfa, soit 15 milliards de plus. D’après le Dg du Pad, le résultat net est ramené à 6,4 milliards, alors qu’il était à 1,4 milliard en 2017, rapporte Senego.

Directeur général du Port autonome de Dakar, Ababacar Sedikh Bèye

 » Il n’y a pas eu de suppression de postes au Port. Il y a 2 039 employés au Port. Ce qui s’est passé, c’est qu’ente le 12 et le 21 septembre, il y a eu 411 contrats signés par l’ancien Dg Cheikh Kanté, alors que le décret de nomination de son successeur qui date du 11 septembre 2019, était déjà tombé », poursuit M. Bèye, dont les propos sont rapportés par Senego.

Pour M. Bèye, il y a des incongruités contre lesquelles il devait prendre des mesures, dont des avantages non conventionnels signés selon le bon vouloir de l’ancienne administration et dont certains ne peuvent être reconduits pour l’heure. Mais toutes les primes conventionnelles ont été respectées, assure-t-il.
Par ailleurs, le Directeur du PAD s’est prononcé sur une série de vols supposés de pneus et autres pièces de véhicules.
« Ce sont des vidéos qui ont été diffusées sur les réseaux sociaux montrant qu’au port, c’est ce type de vols qui s’y déroule ». Mais, selon Aboubacar Sadikh Bèye, l’invité du Grand Jury, « c’est des allégations très sérieuses car, touchant l’économie du pays. Il y a une image de concurrence à gérer, parce que remettant en question beaucoup de chargeurs qui seraient intéressés par Dakar. Dans la sous région, ces vidéos peuvent influer sur l’attractivité du port », précisera le directeur général.
Il annonce « qu’une plainte contre x est déjà déposée pour suivre cette affaire et la tirer au clair car, elle ternisse l’image et la crédibilité du port de Dakar.

Aux États-Unis, le
Présidentielle - la
Notre Page Facebook