HomeDiplomatieParis – 3e édition du séminaire intergouvernemental France-Sénégal : Voici la déclaration conjointe des Premiers ministres Français et Sénégalais

Paris – 3e édition du séminaire intergouvernemental France-Sénégal : Voici la déclaration conjointe des Premiers ministres Français et Sénégalais

Paris - 3e édition du séminaire intergouvernemental France-Sénégal

La troisième édition du séminaire intergouvernemental France-Sénégal qui s’est tenue à Paris le 19 octobre, a permis de constater une nouvelle fois l’étroitesse des liens unissant nos deux pays. 
Le séminaire se veut un exemple du nouvel élan qui doit être impulsé entre la France et l’Afrique et qui vise à créer un axe intégré entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe par le rapprochement des peuples, une prospérité partagée et l’innovation. 

Nous avons une convergence de vues sur les dossiers de coopération bilatérale et une vision commune, notamment sur les enjeux globaux aux plans sécuritaires et environnementaux ainsi que la lutte contre toutes les formes d’extrémisme ou d’exclusion. Nous sommes engagés ensemble dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, en particulier au Mali. Nous coopérons de longue date dans la lutte contre le changement climatique et pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le Climat, aujourd’hui dans le cadre du « Pacte mondial pour l’environnement ».

1) Mobilité et migrations

Nos échanges au plan humain, socle de la relation entre la France et le Sénégal, participent au développement et à la croissance de nos deux pays.

La France et le Sénégal s’engagent à promouvoir la mobilité légale dans les deux sens. La France améliorera les conditions de délivrance des visas aux ressortissants sénégalais, notamment en augmentant la part de visas de circulation délivrés au Sénégal et en réduisant le délai de délivrance des visas.

Nos deux pays ont affirmé leur volonté de lutter ensemble contre l’immigration irrégulière et de remédier aux causes profondes de cette dernière. Ils intensifieront le dialogue régulier et constructif initié dans le cadre de l’accord conjoint de gestion des flux migratoires conclu en 2008. La France renforcera sa coopération avec le Sénégal contre les filières d’immigration irrégulière et appuiera les efforts du gouvernement sénégalais en vue de sensibiliser davantage les populations aux risques encourus et éviter ainsi des drames humains dans le Sahara ou en Méditerranée.

La France et le Sénégal encouragent les initiatives de la diaspora sénégalaise en France en faveur du développement du Sénégal. Ils vont accroître leur soutien à ces initiatives entrepreneuriales, de création de richesses, d’opportunités économiques et d’innovation.
Les échanges de jeunes seront développés dans les deux sens.

Les deux pays accentueront leurs efforts pour favoriser la mobilité étudiante. Une fois leur cursus accompli et pour renforcer la mobilité entre nos deux pays, la France s’engage à fournir à ces étudiants sénégalais un visa de circulation de longue durée.

La France et le Sénégal soulignent le rôle majeur de la diaspora dans le dynamisme de la coopération décentralisée, très étroite entre nos deux pays, avec plus d’une centaine de partenariats actifs au Sénégal.

2) Éducation et Santé

La promotion de l’accès à l’éducation, clé de voûte du développement durable, est une priorité pour nos deux pays. La France et le Sénégal ont décidé de co-parrainer la conférence de reconstitution des ressources du Partenariat mondial pour l’éducation prévue en février 2018 à Dakar, dont l’objectif est de mobiliser jusqu’à 3,1 milliards de dollars de financement pour la période 2018-2021.

En matière éducative, la priorité sera accordée à la formation des enseignants et des cadres du système éducatif, de même qu’à la promotion de la culture scientifique et du numérique dans les enseignements. Les écoles franco-sénégalaises seront appelées à devenir des écoles d’application.

Afin de répondre au défi de l’insertion professionnelle des jeunes, des programmes de coopération seront mis en place dans le domaine de l’enseignement technique et professionnel, articulés autour des besoins économiques du Sénégal.

Les deux gouvernements ont décidé de mette en place une commission mixte de pilotage stratégique sur l’enseignement supérieur, la recherche et la formation qui s’attachera, en particulier, à favoriser les formations délocalisées au Sénégal d’universités et de grandes écoles françaises et à augmenter le nombre d’étudiants français au Sénégal.
La création d’un grand campus franco-sénégalais dans la ville nouvelle de Diamniado sera étudiée.

La coopération entre les deux pays favorisera la structuration au Sénégal d’un enseignement supérieur, en lien avec les besoins du secteur économique.

La France continuera d’accompagner le système d’enseignement sénégalais pour le développement des filières agricoles et rurales en matière d’ingénierie de la formation et poursuivra son appui dans le cadre du réseau « formation agricole et rurale », animé par Montpellier SupAgro.

En matière de santé, l’accès à des soins de qualité et à des coûts accessibles, dans le cadre d’une diversification de l’offre de soins, est au cœur du soutien qu’apporte la France au Sénégal. Dans le cadre de la lutte contre les maladies infectieuses épidémiques et des efforts pour promouvoir la sécurité sanitaire, des actions coordonnées de transfert de compétences et de renforcement des capacités techniques sont mises en œuvre. De nouvelles pistes de coopération sont esquissées pour le renforcement du système de santé, l’appui à la Couverture Maladie universelle et le soutien à la formation des professionnels de santé, en partenariat avec l’école des hautes études de santé publique de Rennes.

3) Accompagner l’émergence du Sénégal

Le gouvernement sénégalais a salué le rôle des entreprises françaises dans l’économie locale et la contribution du groupe AFD au financement du Plan Sénégal émergent, contribuant déjà à hauteur de 800 millions d’euros à 45 projets. La France continuera à soutenir le développement des projets structurants et de développement durable ainsi que l’investissement dans les secteurs prioritaires du PSE.

La France intensifiera son action d’appui au secteur privé, acteur clé du développement et de l’insertion socioprofessionnelle de la jeunesse sénégalaise dans le marché du travail. Elle financera de façon accrue l’accès au crédit des PME, favorisera l’inclusion financière en accompagnant des initiatives innovantes dans les domaines de la microfinance, des start-ups, des entreprises socialement responsables et de l’entreprenariat féminin.

Les deux parties sont convenues de renforcer leur coopération sur cinq thématiques prioritaires :

◗ l’appui à l’innovation et aux start-ups,
◗ le développement urbain intégré,
◗ le développement de filières agroalimentaires structurées et de la grande distribution,
◗ l’industrie touristique et le tourisme durable,
◗ l’énergie.

Dans le cadre de son soutien à l’innovation, la France entend, particulièrement, contribuer à l’ambition du Sénégal de devenir un pôle d’enseignement supérieur et de recherche de référence en Afrique. Dans ce cadre, nos deux pays ont procédé à la signature d’un prêt garanti par BPIFrance permettant l’acquisition par le Sénégal d’un supercalculateur produit par Atos, qui sera installé dans la ville nouvelle de Diamniadio, appelée à devenir un pôle régional numérique.
Les autorités sénégalaises et françaises reconnaissent le caractère prioritaire du projet deTrain Express Régional, visant dans un premier temps à relier le centre de Dakar à la ville de Diamniadio, puis au nouvel aéroport international Blaise-Diagne. La France et le Sénégal souhaitent poursuivre leur coopération dans le secteur du transport urbain par la signature, ce jour, d’une déclaration d’intention pour développer des solutions de mobilité, dans toutes leurs composantes.

De même, considérant les enjeux importants attachés aux effets des changements climatiques, sources de vulnérabilités aux plans économique et social, la France renforcera sa coopération avec le Sénégal dans sa lutte contre l’érosion côtière et pour la protection du littoral, notamment au niveau de la région de Saint Louis.
Les feuilles de routes sectorielles adoptées conjointement par les deux parties feront l’objet d’un suivi rapproché.

4) Politique étrangère, défense et sécurité

La France salue en particulier la contribution sénégalaise à la paix et la sécurité dans le monde dans le cadre de sa participation au Conseil de sécurité des Nations Unies. Les deux Premiers ministres ont échangé sur la situation régionale.

Face au phénomène terroriste, la France et le Sénégal partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs. Leur coopération de défense et de sécurité s’appuie sur les Eléments français du Sénégal et se décline en particulier dans la participation de soldats des deux pays aux opérations internationales de maintien de la paix et de lutte contre le terrorisme. Elle repose aussi, avec 25 experts, sur le premier réseau de coopérants déployé par la France à l’étranger dans des projets de conseil, de formation et de développement capacitaire au profit de l’ensemble des forces de défense et de sécurité sénégalaises.

La France et le Sénégal favoriseront le développement des écoles militaires locales, prioritairement l’école de l’air et l’école d’application de l’infanterie. Cette coopération se concrétisera aussi dans des domaines à haute valeur ajoutée tels que la lutte contre la cybercriminalité ou la création du Centre interministériel de coordination des opérations pour la lutte contre le terrorisme (CICO).

Nos deux pays affirment leur attachement au Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, dont la Quatrième édition se tiendra à Dakar les 13 et 14 novembre 2017 sur le thème « Défis sécuritaires actuels en Afrique : pour des solutions intégrées ». La France continuera à soutenir la tenue de ce forum organisé par le Sénégal.

Cette nouvelle édition du séminaire intergouvernemental constitue la première étape d’une séquence bilatérale qui s’annonce, cette année encore, très riche. En effet, plusieurs ministres français se rendront à Dakar, le 14 novembre prochain à l’occasion du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, puis, à l’invitation du Président de la République du Sénégal, S.E.M. Macky SALL, le Président de la République française, S.E.M. Emmanuel MACRON se rendra à la conférence de Dakar pour le financement du Partenariat Mondial pour l’Éducation, conférence co-parrainée par la France. Le Président Emmanuel Macron effectuera à cette occasion une visite officielle au Sénégal.

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Second tour de la pr
La France va amélio