banniére publicité ALSAR, laviesenegalaise.com, Racine Sy
HomeActualitéOuverture de la 13e session du CPI : Mansour Kama, ” le dialogue et la question des marchés publics préoccupent le secteur privé”

Ouverture de la 13e session du CPI : Mansour Kama, ” le dialogue et la question des marchés publics préoccupent le secteur privé”

Mansour Kama

Le président du Conseil National des Entreprises du Sénégal (CNES), Mansour Kama et porte parole du secteur privé a listé les difficultés du secteur privé lors de l’ouverture de la 13eme session du Conseil Présidentiel pour l’Investissement.

Pour une meilleure implication du secteur privé dans le marché national et les grands travaux, le CPI (Conseil présidentiel pour l’investissement) doit occuper une place importante dans les échanges entre le public et le privé. Cependant, selon Mansour Kama, le secteur privé soutient que le régime de Macky Sall ne dialogue pas assez avec les acteurs du secteur. Tous les acteurs du secteur privé et de la société civile expriment leur vive préoccupation quant à l’intégration accélérée du Maroc à la CEDEAO avec les menaces qui pèsent sur les emplois, a indiqué M. Kama.

D’après lui, le secteur privé est la victime consentante de son propre marché intérieur pour preuve, il donne en exemple les grands marchés comme le TER et l’ AIBD gérés par des entreprises étrangères.

Le chef de l’Etat, Macky Sall qui présidait l’ouverture de la 13e session a pour sa part soutenu être surpris des propos de Monsieur Kama selon lesquels, le dialogue entre le secteur privé et l’Etat n’existe plus.

Pour le Chef de l’Etat, le dialogue n’a pas été rompu et Macky Sall en veut pour preuve, les deux rencontres avec le secteur privé (en juillet 2016 et janvier 2017). Des rencontres qui ont été présidées par le ministre de l’économie des finances et du Plan, Monsieur Amadou Ba.

 

Abdoul BABA – Laviesenegalaise.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Dialogue politique -
Macky Sall : "2018 s