HomeÀ la uneOUROSSOGUI : le Portugais Zosé Souarez, employé de RC construction, tué par son compatriote

OUROSSOGUI : le Portugais Zosé Souarez, employé de RC construction, tué par son compatriote

Ourossogui - Mairie Ourossogui - Maire de Ourossogui - Fouta- Matam

Un portugais, nommé  Zosé Souarez, employé de la société Rc construction, en charge des projets d’aménagement du Walo dans le département de Matam a été poignardé par son compatriote, qui se trouve être son subalterne, Ozébio.

Les faits remontent à la nuit du mercredi au jeudi dernier aux environs de 23 heures, lorsque le présumé meurtrier a alerté ses collègues de la mort par “électrocution” de leur chef, responsable de l’équipement de la base « Rc construction » à Matam. « Zosé Souarez est mort par électrocution », aurait-il lancé à l’endroit de ses collègues, si l’on se fie à une source proche de la société. C’est au cours de son évacuation à l’hôpital de Ourossogui que le Portugais a succombé à ses blessures.

Seulement, le saignement de la victime a ainsi suscité la curiosité des médecins qui, ont par la suite alerté la gendarmerie. Celle-ci n’a pas mis du temps à ouvrir une enquête qui a permis de mettre la main sur le compatriote de la victime à savoir Monsieur Ozébio. Mécanicien de son état, il s’occupait de la gestion du carburant de l’entreprise. Quant à la victime Zosé Souarez, il est ingénieur-mécanicien et responsable de l’équipement de la base de « RC construction » à Matam.

Pour le moment, l’on ignore les raisons et les mobiles de l’acte du meurtrier. Toutefois, une source proche de la société, soutient qu’à « Rc Construction », les employés portugais se livrent très souvent à des disputes dans le cadre du travail. D’autres sources évoquent un conflit d’intérêt qui pourrait pousser Ozébio a tué son compatriote puisque celui-ci avait une grande responsabilité dans l’entreprise.

Des analyses médico-légales auraient confirmé la thèse du meurtre avec un objet pointu, a-t-on appris des sources concordantes. Les enquêteurs n’hésiteront pas à faire recours à une autopsie pour élucider les circonstances de cette mort tragique du Portugais.

En attendant, ils ont procédé à l’arrestation du voisin de la victime considéré comme suspect numéro 1 à savoir Ozébio. Le présumé meurtrier devait être déféré, ce lundi ou mardi, devant le procureur du tribunal régional de Matam. L’enquête se poursuit.

 

laviesenegalaise.com

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Nécrologie : Décè
Le Budget de la Pré