HomeDÉPÊCHESOpérations pré-hivernales : l’ONAS débloque 2 milliards pour lutter contre les inondations

Opérations pré-hivernales : l’ONAS débloque 2 milliards pour lutter contre les inondations

Inondations à Saint Louis

Chaque année, à l’approche de l’hivernage, l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), en partenariat avec les privés, organise des opérations pré-hivernales sur toute l’étendue du territoire nationale. Ce, pour le curage des ouvrages d’assainissement et permettre aux eaux pluviales de couler rapidement. Le lancement officiel de l’édition de 2018 s’est tenu ce jeudi 17 mai, à Cambérène (banlieue dakaroise). Ces opérations se poursuivront jusqu’a la fin du mois de juin prochain.Lansana Gagny Sakho

À l’occasion, l’Onas a mobilisé tous ses moyens humains et logistiques pour nettoyer le réseau pluvial de Dakar et sa banlieue. Les bassins de la zone de captage et de Grand- Yoff ont tous été curés. À cela, s’ajoute le canal du Front de terre, et autres. Des tonnes d’ordures ont été enlevées par les agents de l’Onas.

Selon Lansana Gagny Sakho, Directeur général de l’Onas, l’Etat a fait ce qu’il peut. Car, de 2013 à nos jours, il a investi plus de 30 milliards de francs CFA pour la réalisation d’ouvrages d’assainissement, dans le cadre de son programme décennale de lutte contre les inondations. Et ces opérations lui coûtent 1 à 2 milliards de francs CFA, chaque année. Pour lui, cela pose problème du fait que cette enveloppe pouvait être utilisée ailleurs. Parce que, chaque année, ses agents font le même travail, à savoir : enlever dans le réseau d’eaux pluviales des ordures ménagères, des pneus, des cadavres et peaux d’animaux domestiques, du sable, des cailloux, des déchets plastiques, et autres. Il s’y ajoute des branchements clandestins des eaux usées.

Une situation qui s’explique tout simplement par l’incivisme de certains sénégalais et du mauvais comportement de certaines femmes ménagères.

Et pour y faire face, Lansana Gagny Sakho invite les populations à “bien entretenir” ces ouvrages d’assainissement et à avoir “un comportement responsable”. Car, il estime que c’est le seul combat qui vaille pour lutter efficacement contre les inondations.

Cheikhou Aïdara – Seneweb.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

BENNOO BOKK YAKAAR s
Les Précisions du G