Mouhamed Doucouré du Prytanée Militaire de Saint-Louis remporte le concours de dissertation de la Fondation UBA

Mouhamed Doucouré du Prytanée Militaire

Mouhamed Doucouré, élève en classe de terminale S2 du Prytanée Militaire de Saint-Louis vient de remporter la 6e édition du Concours national de dissertation organisé par la Fondation UBA. Le deuxième prix est aussi revenu à Mouhamed Ba du même établissement. Quant à la troisième place, c’est Fatimata Sy du lycée Galandou Diouf de Dakar qui s’en empare. Ce concours de dissertation de la United Bank For Africa à travers la Fondation UBA entre dans le cadre de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise et vise à accompagner le domaine de l’éducation et promouvoir la lecture.

Pour cette édition 2020, c’est plus de 2300 élèves issus des classes de première et terminale, qui ont planché sur un premier sujet à savoir : « Qu’elle est, pour vous jeune africain, la vraie éducation dont à besoin la jeunesse de votre pays » ? Ensuite, dans un second, l’élève Mouhamed Doucouré a triomphé, par une dissertation dont l’intitulé était : « S’ouvrir aux autres cultures régionales et internationales favorise-t-il ou freine -t-il le développement ? ».

Selon Ibnou Samb, Directeur juridique de UBA Sénégal, ils ont voulu à travers ce concours, célébrer l’excellence de l’école Sénégalaise.

Le vainqueur Mouhamed Doucouré a reçu une bourse entière pour une université africaine de son choix et une enveloppe de 2,5 millions de F Cfa. Les deux autres vont recevoir respectivement 2 millions et 1,5 million de F Cfa. S’agissant des finalistes, au nombre de 12, ils ont reçu chacun un ordinateur portable. Cette année, une innovation majeure a été apportée au concours par la Fondation UBA. Les deux écoles qui ont eu le plus de candidats ont reçu une dotation en matériel d’une valeur d’un (1) million de francs Cfa. Il s’agit des lycées Seydina Issa Rouhou Lahi des Parcelles Assainies et le Lycée Lamine Guèye de Dakar.

Le lauréat de ce concours Mouhamed Doucouré s’est réjoui d’avoir remporté l’édition de cette année. Il dit avoir pris connaissance du concours par le biais de son ami Mouhamed Ba, arrivé deuxième. Pour lui, en tant qu’élève de terminale S2, des gens peuvent être surpris qu’il ait gagné ce prix littéraire, mais, dit-il “cela démontre que même dans les filières scientifiques il faut aussi exceller partout”.

Abdoul BABA

Thiancone Hiraye - M
Contribution - Mons