HomeCommuniqué de PresseMort de l’étudiant Fallou Sène : la COJER rappelle à Wade « ses morts », vilipende Idrissa Seck

Mort de l’étudiant Fallou Sène : la COJER rappelle à Wade « ses morts », vilipende Idrissa Seck

Des jeunes de la COJER de Podor

Le limogeage du recteur de l’Ugb et du Directeur du Crous par le président de la République a sorti la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) de son silence cinq jours après la mort de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. La Cojer a apprécié« la sage mesure présidentielle qui consiste à vouloir situer toute la chaîne des responsabilités ».

« Les sanctions commencent à tomber (…) En mettant fin à la fonction du Recteur de l’UGB ainsi qu’à celle du Directeur du CROUS, son Excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall fait montre d’une ferme volonté de trouver des solutions idoines aux difficultés qui assaillent les étudiants, ces futurs décideurs de notre chère Nation », lit-on dans un communiqué des jeunes Républicains.

Ainsi, la COJER Nationale salue cette attitude prise par le chef de l’Etat et exhorte, par la même occasion, toutes les parties prenantes à travailler pour pacifier, au mieux, nos espaces universitaires.

Les Jeunesses Républicaines déplorent  les malheureuses sorties de certains responsables de l’opposition « pourchassés par une détresse psychologique qui, les pousse jusqu’à vouloir naviguer dans les éthers de l’imagination ».

« Abdoulaye Wade, qui rumine mal sa raclée homérique de 2012 et qui a les mains souillées de sang (l’étudiant Balla Gaye en 2001; le naufrage du Bateau le «Joola» en 2002 ; la mort de Malick Ba de Sangalkam; le meurtre de Fanaye Walo en 2011; le jeune Abdoulaye Wade à Thiaroye ; le jeune Mamadou Diop de Mbour à la veille de la Présidentielle de 2012, les morts du 23 juin 2011 etc ), n’a vraiment pas de leçon de morale à donner à personne », poursuit le document.

L’ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade, Idrissa Seck, a également fait l’objet de critique de la part de la Cojer. « Qu’Idrissa Seck qui refuse, toujours, d’accepter la volonté divine, cesse de nous pomper l’air », lancent-ils à l’endroit d’Idy Seck.

Pour Thérèse Faye Diouf et les siens, « l’opposition ignore que le peuple qui goutte, à nos jours, aux délices de la modernité de par les nombreux projets du régime du Président Macky (CMU, Bourses Familiales, PUDC, TER, DER, PRODAC, AIBD, pour ne citer que ceux-là), lui a, tout bonnement, tourné le dos ».

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Le Père de Fallou S
Ramadan 2018 – Voi