Bandeau Ministère des Affaires Etrangères
HomeActualitéModernisation de la cité religieuse après le dramatique incendie : Le Daaka sort du Moyen-âge

Modernisation de la cité religieuse après le dramatique incendie : Le Daaka sort du Moyen-âge

Le 12 avril 2017, un violent incendie s’était déclaré au Daaka de Médina Gounass, causant une trentaine de morts, plus de 70 blessés et d’importants dégâts matériels, montrant l’urgence de moderniser la cité religieuse.

Les fidèles du Daaka de Médina Gounass ont vécu cette année un tragique incendie. Causé par l’explosion d’une bonbonne de gaz, l’incendie s’est rapidement propagé, faisant de nombreuses victimes. Les autorités qui s’étaient déplacées le lendemain dans les lieux pour présenter leurs condoléances au khalife Thierno Amadou Tidiane Ba avaient jugé urgent de moderniser ce lieu de retraite spirituelle.

Abdoulaye Daouda Diallo annonçait le projet de la construction de la maison des hôtes avec un complexe multifonctionnel, la dotation de bâches adaptées au milieu, l’extension de la charpente de la mosquée, la construction d’abreuvoirs, entre autres.

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne confirmait à sa suite cette volonté de l’Etat de moderniser le site du Daaka tout en respectant la tradition et l’islam. «Après la tragédie du Daaka qui a emporté plus d’une trentaine de personnes dans un incendie d’une rare violence, l’Etat veut moderniser le site (qui se trouve à 10 km de la ville) et la cité religieuse (Médina Gounass)», disait-il avec l’assurance que tout se fera dans le respect de la religion, de la tradition du milieu et le plus vite possible.

Le khalife général de Médina Gounass qui était jusqu’ici réticent à toute idée de modernisation de la cité a finalement accepté, laissant le ministre des Infrastructures, des transports et du désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, lancer ce 23 décembre les travaux de modernisation du site du Daaka.

Estimés à 30 milliards de F Cfa, ils permettront de construire, en plus des travaux d’assainissement et d’électrification, 5 km de route bitumineuse sur la voie qui ceinture le Daaka, et le pavage de quelques endroits. Les premières réalisations, les plus urgentes, seront, selon le ministre Abdoulaye Daouda Diallo, livrées avant le démarrage du Daaka prévu cette année au mois de mars.

Vélingara : Un homm
Sada Ndiaye vers le
Notre Page Facebook