HomeActualitéMessage à la Nation du Chef de l’Etat, Macky Sall : un Discours bilan

Message à la Nation du Chef de l’Etat, Macky Sall : un Discours bilan

Discours de Macky Sall, 31 Décembre 2018, début d'année 2019

Votre portail laviesenegalaise.com dans une de ses publications avait déjà annoncé que le Président Macky Sall fera ce 31e décembre 2018, un discours bilan en direction de la Présidentielle prévue le 24 Février 2019. Et, nous avons vu juste. C’est en effet, dans un cadre solennel que le président Macky Sall a tenu le traditionnel discours à la nation de fin d’année. Pour ce qui pourrait être son dernier discours en tant que chef d’état, le président de la république est revenu sur son bilan des sept dernières années au pouvoir. Il a notamment parlé de l’économie du Sénégal, du PSE et de ses réalisations, de la prochaine échéance présidentielle pour clore avec ses vœux de bonheur.

Comme il est de coutume, le Président de la République s’est adressé au peuple sénégalais pour présenter ses vœux, dresser le bilan de son septennat  et parler des perspectives pour un prochain mandat. En cette veille de l’élection présidentielle, le Président Sall a fait le bilan de sa politique de cette année dans les domaines économiques, éducatifs, infrastructurels, immobiliers… .Concernant la question sur l’emploi des jeunes, le président a parlé de « la création de plus de 491.000 emplois hors agriculture », une performance selon lui. Le président a parlé des réalisations du PSE et ses programmes et projets satellites à travers le Sénégal.

Macky Sall dit s’inscrire « dans le temps utile, le temps de l’action qui, seule, produit des résultats ». Ainsi, il avance : « Nous avons ainsi achevé un vaste programme de 43 projets d’infrastructures routières, sur un linéaire de 1 762 km. D’autres chantiers routiers se poursuivent sur la dorsale de l’île à Morphile et les axes :

Ndioum-Ourossogui-Bakel-Kidira-Goudiry-Tambacounda, Kédougou-Salémata, Dialocoto-Mako, et Dabo-Fafacourou-Médina Yoro Foulah-Pata-Kolda. Avec la mise en service de l’autoroute Ila Touba, notre patrimoine autoroutier est passé de 32 km, en 2011, à 221 km aujourd’hui.

En janvier, je procéderai à l’inauguration de la 2ème section de la VDN et des tronçons autoroutiers AIBD-Thiès et AIBD-Mbour, qui seront suivis du lancement du projet d’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack.

Grâce à nos réalisations, notre réseau routier est aujourd’hui l’un des plus denses en Afrique. Dans les zones urbaines, le Programme de Modernisation des Villes, PROMOVILLES, couvre à ce jour 32 cités, avec 168 km de routes bitumées, ainsi que des réseaux d’éclairage public, d’assainissement et d’infrastructures sociales.

En milieu rural, plus de 4 000 km de pistes ont été réalisés à travers le Programme d’Urgence de Développement communautaire -PUDC-, l’initiative Pôle de Développement de la Casamance -PPDC-, le Programme national de Développement local et le Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires Frontaliers -PUMA-.

Avec 13 ponts déjà construits, nous avons sorti plusieurs localités de l’isolement. D’autres ponts sont en construction à Foundiougne, Marsassoum, Fanaye, Wendou Bosséabé et Ganguel Souleh. »

Poursuivant, le Chef de l’Etat a annoncé la réception, ce 14 janvier, du chantier du Train Express Régional, d’une capacité de transport de 115 000 passagers par jour. « Cette révolution majeure dans notre système de transport public, dit-il, illustre nos aspirations au progrès et au mieux-être. Les Sénégalais méritent bien de voyager dans les meilleures conditions de ponctualité, de sécurité et de confort. Voilà tout le sens du TER, qui sera jumelé à un système de Bus Transit Rapide et prolongé jusqu’à l’aéroport international Blaise Diagne ».

Et, Macky Sall d’ajouter : « le transport aérien s’inscrit dans la même dynamique. Après le lancement, le 21 décembre dernier, des travaux de reconstruction complète de 5 aéroports régionaux, notre compagnie nationale, Air Sénégal, recevra, ce 31 janvier, à l’aéroport international Blaise Diagne, le premier de ses deux gros porteurs de dernière génération, Airbus 330-900 NEO ».

Il a aussi évoqué des performances économiques du Sénégal grâce à son programme avec une croissance  de 7,2%, en fin 2017 et une moyenne annuelle de 6,6% depuis le lancement du PSE.

Dans son discours, le président a mis en avant ses perspectives s’il est élu pour un second mandat à travers cinq initiatives majeures, dans la séquence de la seconde phase du Plan Sénégal Emergent.

« Ma première initiative, je la dédie naturellement à la Jeunesse sénégalaise. Notre nation est en effet très jeune, avec 44% de nos compatriotes qui ont moins de 15 ans. L’éducation et la formation professionnelle comme axes de progrès pour promouvoir davantage l’employabilité des jeunes ; la santé, le sport, les arts et la culture ainsi que la citoyenneté comme facteurs d’inclusion sociale ; seront autant de leviers prioritaires de l’action publique.

La deuxième initiative majeure que je compte lancer porte sur l’économie sociale et solidaire, pour compléter les services financiers déjà offerts par la DER (la Délégation générale à l’Entreprenariat rapide), par un nouveau package de services non-financiers incluant la formation et l’encadrement des bénéficiaires, afin que les demandeurs d’emplois d’aujourd’hui soient les créateurs d’emplois de demain.

Ma troisième initiative nous prépare davantage aux défis de la société du futur, car elle consacre une grande priorité à l’économie numérique inclusive. Sur le temps du PSE, le Sénégal de nos rêves est un Sénégal numérique et qui innove, suffisamment préparé pour davantage donner que recevoir au banquet de l’universel.

La quatrième initiative que je souhaite réaliser à travers « le PSE vert », nous prépare à la transition agro-écologique en tant que pays sahélien. C’est au prix de la régénération et de la protection de notre patrimoine forestier que nous préserverons les intérêts vitaux des générations futures.

Enfin, ma cinquième initiative concerne l’industrialisation, clé de la transformation structurelle, économique et sociale que nous portons à travers le PSE. Ces cinq initiatives majeures seront complétées sur la même séquence 2019-2024, par trois programmes sectoriels à l’échelle nationale. Il s’agit du Programme zéro bidonville, du Programme zéro déchet et du Programme villes créatives qui replace les industries culturelles au cœur de la Cité ».

 Le président Macky Sall a parlé de l’élection présidentielle du 24 Février 2019 avec les stratégies mises en place pour une bonne organisation de cette dernière avant d’adresser ses vœux de bonheur et de santé au peuple sénégalais.

              ♦ Aminata Dieng – laviesenegalaise.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Macky Sall va récep
Les vœux de Karim W