HomeAfriqueMauritanie – Contestation et répression policière après la publication des résultats par la Ceni

Mauritanie – Contestation et répression policière après la publication des résultats par la Ceni

Mauritanie après résultats de la Présidentielle

Les résultats affichés sur la page Facebook de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) annoncent une victoire du général Ghazouani, le candidat du parti au pouvoir. 
Selon Bbc Afrique, is ont suscité la colère des partisans de l’opposition. Les militants proches des candidats Biram Dah Adeid, Sidi Mohamed Boubacar, Kane Hamidou Baba et Mohamed Maouloud estiment que le pouvoir à confisqué leur victoire.
Ils ont dressé des barricades, ont incendié des pneus dans plusieurs quartiers de Nouakchott et ont scandé des slogans hostiles au pouvoir.
Réunis devant le siège de la coalition “Vivre ensemble”, vers 17 h GMT, les partisans de l’opposition se sont mobilisés à l’appel de leurs leaders.
Kane Hamidou Baba, au nom des trois autres opposants, a invité la foule à aller demander des comptes dans le calme et le civisme aux dirigeants de l’institution chargée de l’organisation des élections, la CENI.
“Vous avez gagné, mais on veut vous arracher votre victoire. La marche d’aujourd’hui doit s’ébranler en direction de la CENI”, a-t-il scandé, s’adressant à la foule.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Entre 700 et 800 manifestants de l’opposition ont commencé à marcher en direction de la CENI, provoquant un affrontement avec les forces de l’ordre déployées depuis ce matin dans les rues de la capitale.
Aux tirs de gaz lacrymogène, les manifestants ont répondu par des jets de pierres, notamment aux alentour de l’ambassade des États-Unis.
La police, débordée dans un premier temps, a finalement pu contenir les manifestants avant de les disperser après une heure d’affrontements environ.
La CENI, par le biais de son service de communication, a confirmé à BBC Afrique qu’elle n’avait pas encore proclamé officiellement les résultats.

Elle a invité la presse à une conférence presse prévue ce dimanche à 22 h GMT


Reconnaître son err
L'Algérie n'a pas d