HomeÉducationMatam – Le CEM de Saré Liou a fait 100% au BFEM 2018, mais ne dispose pas de mur de clôture !

Matam – Le CEM de Saré Liou a fait 100% au BFEM 2018, mais ne dispose pas de mur de clôture !


Les résultats au BFEM 2018 du Collège d’Enseignement Moyen de Sare Liou ne pouvaient passer inaperçus. Le CEM s’honore d’avoir obtenu 100 % à l’examen du Brevet de Fin d’Études Moyennes. Ce résultat ne sort pas de l’ordinaire, il est le fruit de beaucoup de sacrifices, a appris laviesenegalaise.com.

Le CEM de Saré Liou est le fruit d’un investissement villageois, il est entièrement construit par les habitants du village depuis 2008.
En effet, des millions ont été investis par les émigrés de cette localité située dans la zone du diéri dans la commune de Dabia, arrondissement des Agnam. Il nous revient que la population locale a usé de toutes ses forces pour accompagner le projet.

Dans un entretien avec le Principal du CEM de Saré Liou, Monsieur Ibrahima NIANG a salué l’amour et l’engagement sans faille des populations pour un bon fonctionnement de l’établissement. « Je suis principal au CEM de Saré Liou depuis 2016, ma première impression quand je suis arrivé, c’est surtout l’amour que portent les parents d’élèves dans le secteur de l’éducation. Ils m’ont accompagné dans plusieurs actions en vue d’améliorer les conditions d’apprentissages», a-t-il dit. S’agissant du corps professoral, le Principal estime que son CEM compte en son sein des professeurs chevronnés, rompus à la tâche et qui font preuve d’une conscience professionnelle remarquable. C’est dans ce sens qu’il soutient que les résultats ne seraient obtenus sans un encadrement efficace, mais également et surtout, les conseils fructueux de l’Inspecteur de l’Education et de la Formation (IEF) de Matam en l’occurrence M. Serigne Bamba SECK et son équipe.

Cependant, la seule fausse note est que le CEM de Saré Liou ne dispose pas d’un mur, ce qui fait que l’école est à la merci des animaux qui y divaguent fréquemment. Le collège est ceinturé par des hameaux peuls, d’où un appel pressant à l’endroit des autorités pour l’érection d’un mur de clôture.BFEM SARE LIOU

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Côte d'Ivoire : Sim
Ziguinchor : les fac