Marche des populations du dande Mayo de Matam à Dakar : Les marcheurs demandent l’accélération des travaux sur l’axe Nawel/Dembancané

Marche des populations du dande Mayo de Matam à Dakar

Le mouvement Dandé Mayo Emergent demande l’accélération des travaux sur l’axe Nawel jusqu’à Dembancané et souhaite d’autres travaux dans le domaine de la santé.

Le mouvement ’’Daande Mayo émergent (DME)’’ qui réunit quarante-quatre villages de la région de Matam, a manifesté vendredi, à Dakar pour réclamer le bitumage de la piste Nawel-Dembacané. 

’’Nous réclamons le bitumage de la piste de Nawel jusqu’à Dembacané distant de 200 kilomètres qui est depuis 2003 dans un piteux état et occasionne beaucoup d’accidents qui entraînent parfois des pertes de vues humaines’’, a déclaré le président de DME Moussa Ndiaye.

La manifestation encadrée par les forces de l’ordre a pris départ à la Place de la Nation et s’est achevée devant le siège de la RTS, la radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS, publique).

S’adressant à la presse à la fin de la marche, M. Ndiaye dit avoir été ’’témoin de la mort de femmes qui ont perdu leurs vies en donnant naissance sur des charrettes et des voitures dans des conditions extrêmement difficiles’’.

Selon lui, la piste latéritique a été délaissée par les populations du Daande Mayo, frontalières avec la Mauritanie.

Ces populations ont mis en place un fonds de cinquante millions pour l’entretien de la route, a t-il expliqué.

M. Ndiaye a rappelé que ’’l’Etat sénégalais avait pris un engagement, de même que les populations, avec l’Agence française de développement (AFD) (…)’’ pour la réhabilitation de cette piste.

’’Nous nous sommes acquittés de notre contrepartie qui était évaluée à cinquante millions mais jusqu’à présent nous n’avons vu aucune machine pour réhabiliter cette piste’’, a-t-il déploré.

L’infrastructure est dans ’’un état de dégradation total’’, ce qui occasionne des morts d’homme, a t-il dit. 

Le DME est ’’là pour accompagner le gouvernement et les populations en faisant des actions sociales et en creusant des puits pour des populations qui jusqu’à nos jours n’ont pas accès à l’eau potable’’, selon son président.

’’On se souvient de nous que lors des élections parce que sur la carte électorale le Daande Mayo occupe une bonne place mais sur la carte économique nous sommes inexistants’’, a-t-il déploré.

La région de Matam s’était distinguée par des scores très élevés en faveur du candidat Macky Sall lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

’’Il faudra s’attendre à d’autres plans d’action si le gouvernement ne réagit’’, a dit le président de DME, rappelant qu’ils en sont à leur sixième manifestation.

   Avec APS

Matam - 26 cas de ro