HomeÀ la uneMamadou Diagne Sy Mbengue, Directeur général de l’Ipress brise le silence : « Mamadou Racine Sy m’a affirmé qu’il souhaite mon départ »

Mamadou Diagne Sy Mbengue, Directeur général de l’Ipress brise le silence : « Mamadou Racine Sy m’a affirmé qu’il souhaite mon départ »

Mamadou Diagne Sy Mbengue et Mamadou Racine Sy Ipress

Le Directeur général de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) a brisé le silence. Mamadou Diagne Sy Mbengue est monté au créneau pour apporter des précisions sur les accusations portées contre sa personne et sur sa gestion. Le DG de l’IPRES, par ailleurs maire de Tivaouane, a battu en brèche les informations selon lesquelles il y a une crise financière dans la boite qu’il dirige depuis le avril 2014. On retient déjà que le torchon brûle entre le Directeur général de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (Ipress), Mamadou Diagne Sy Mbengue et le Président du conseil d’administration (Pca), Mamadou Racine Sy. C’est le Dg lui-même qui a vendu la mèche, ce mercredi, lors d’une conférence de presse.

«Mamadou Racine Sy m’a affirmé qu’il souhaite mon départ»

Le Directeur général de la boîte a révélé que le président du Conseil d’administration de l’IPRES en l’occurrence Mamadou Racine Sy, lui a vertement avoué qu’il voulait son départ. « Quand j’ai été le voir, il m’a affirmé qu’il veut que je quitte à la tête de l’IPRES parce que je fais partie des instigateurs qui ont parlé de la fin de son mandat depuis 2016. Il m’a dit : ”Je vais quitter bientôt, je veux que tu quittes” », a-t-il soutenu. Avant de faire savoir qu’il ne partira que quand son heure de départ sonnera. « Je reste, je ne bouge pas. Je quitterai quand mon heure sonnera. Je n’ai rien à me reprocher. Il n’y a aucune signature de chèque que j’ai fait tout seul. Sur le plan de la gestion, on ne peut rien me reprocher », s’est-il glorifié.

30 milliards de dette recouvrés au niveau de l’Etat

Auparavant, Mamadou Sy Mbengue a dressé un bilan reluisant de sa boite. D’après lui, en 2013, l’année qui précède sa nomination à la tête de cette institution, l’Ipres avait fait un recouvrement de 73 milliards 445 millions de francs CFA. Mais, « en 2018, nous avons fait un recouvrement de 121 milliards 60 millions de francs CFA. Ce qui est un bon de 60,6 milliards sur le recouvrement », relève-t-il.

En sus, Mbengue a ajouté que l’Ipres n’est plus la vache laitière de l’Etat du Sénégal comme ce fut le cas dans le régime précédent. A l’en croire, c’est maintenant l’effet contraire qui se produit. « L’Ipres a recouvré plus de 30 milliards de franc CFA de dette au niveau de l’Etat », indique-t-il non sans faire savoir qu’il poursuit son travail. Très serein, Mamadou Diagne Sy Mbengue prévient ses détracteurs : « personne ne peut me pousser à partir sans motif valable ».

Ecriture de l'Histoi
Affaire du voile à