HomeÀ la uneMacky Sall sur les violences Xénophobes en AFRIQUE DU SUD : “j’invite à l’apaisement entre pays et peuples africains”

Macky Sall sur les violences Xénophobes en AFRIQUE DU SUD : “j’invite à l’apaisement entre pays et peuples africains”

Macky Sall - Président de la République

L’ Afrique du Sud renoue avec ses vieux démons. Les 1er, 2 et 3 septembre 2019, le pays de Nelson Mandela a été le théâtre de violentes attaques d’autochtones contre des étrangers africains. Armés de machettes et de haches, ils ont pillé et brûlé une cinquantaine de magasins, des entre- prises et de gros-porteurs appartenant à ceux qu’ils considèrent être des envahisseurs. Le bilan provisoire fait état de 5 morts, 200 personnes arrêtées et de nombreux blessés. Ces actes xénophobes ont eu lieu à Pretoria, au centre-ville et au quartier Alexandra de Johannesburg, un endroit réputé pour son fort nombre de ressortissants africains. Pour le président sud-africain Cyril Ramaphosa, ces attaques sont “totalement inacceptables’’. Selon lui, “s’en prendre aux étrangers n’est pas la bonne attitude. Tout le monde est bienvenu en Afrique du Sud’’, surtout que “le pays n’est pas le seul qui accueille des habitants qui fuient leur pays’’.

Les condamnations de pays africains tombent, après les actes xénophobes dont sont victimes leurs ressortissants. Le gouvernement nigérian a condamné les attaques contre ses ressortissants, mardi. Le président Muhammadu Buhari a d’ailleurs dépêché un envoyé spécial en Afrique du Sud. Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a également condamné ces violences. Selon Rfi, plusieurs pays auraient aussi décidé de boycotter le Forum économique mondial sur l’Afrique, qui s’ouvre ce mercredi au Cap, comme la République démocratique du Congo, le Malawi ou le Rwanda. Deux voisins de l’Afrique du Sud, le Botswana et le Lesotho ont également mis en garde leurs ressortissants voyageant en Afrique du Sud.

Au Sénégal, le Président Macky Sall s’est également prononcé sur la situation. Il appelle à l’apaisement. “Les incidents en cours en Afrique du Sud nous interpellent tous. Pour l’unité du continent et par respect à la sagesse africaine, j’invite à l’apaisement entre pays et peuples africains”, lit-on sur le compte officiel du Chef de l’Etat.

Les condamnations sont d’autant plus fortes que le phénomène de xénophobie n’est pas nouveau dans ce pays qui accueille des millions de ressortissants de tout le continent. Et c’est la grande question : s’agit-il d’actes criminels et spontanés, comme l’affirme la police, ou d’actes xénophobe, organisés, planifiés ? Depuis le week-end dernier, des scènes de pillage éclatent dans le centre de Johannesburg et en périphérie. Les commerces détenus par des non Sud-Africains sont pillés, incendiés et cinq morts sont, pour le moment, à déplorer. De leur côté, les pays africains réagissent.

Macky Sall demande a
Interdiction du voil