HomeÀ la uneMacky Sall rend un vibrant hommage à Ousmane Tanor Dieng son fidèle allié

Macky Sall rend un vibrant hommage à Ousmane Tanor Dieng son fidèle allié

Macky Sall rend un vibrant hommage à Ousmane Tanor Dieng

La République a rendu hommage au défunt Président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, ce mercredi, dès l’arrivée de la dépouille l’Aéroport international Blaise Diagne. Macky Sall n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son fidèle allié, Ousmane Tanor Dieng, à ses côtés depuis 2012. Le défunt Secrétaire général du parti socialiste, était l’un des plus grands alliés de Macky Sall. Une perte non négligeable pour la coalition Bby. « Je suis véritablement bouleversé par sa mort », a confié le président de la République. 

Rapportant les propos de son homologue malien, Macky Sall dit : « Ibrahima Boubacar Keïta (IBK) m’a chargé de témoigner que Tanor fût un homme bien, généreux et courtois. C’est dire que nous venons de perdre un homme d’une dimension exceptionnelle. Ce jour est triste parce que nous venons d’accueillir et nous allons l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure, notre regretté fils.

Poursuivant, il ajoute : « Quelle gageure quand on peut deviner le risque d’écrire pour l’éminent homme de lettre. Il a un parcours d’exceptionnel d’homme d’état. Travailleur méthodique, sobre et discret. Il avait de la retenue parce qu’il connait l’éthique. Tanor était un homme politique de grande valeur. Il était courtois et serein à tous les instants et sa dignité jamais prise à défaut dans le pouvoir et dans l’opposition. Il avait une autre vision de la politique. Il respectait l’adversaire et les intérêts supérieurs de la nation ».

« Depuis 2009, le point de départ de notre compagnonnage, il s’est illustré au sein de Benno bokk yakaar (BBY), en partenaire fidèle et honnête. Il était aussi un humaniste qui tenait aux valeurs de culture et de civilisation. Le jeune Tanor se faisait le point d’honneur pour passer ses vacances à Nguéniène pour se ressourcer ». A titre personnel, « je témoigne qu’il a été d’une agréable compagnie. Quand il a senti que le destin allait s’accomplir, il a trouvé la force et la sérénité de m’envoyer un ultime message, par son fils Pape Birane. »

« Tanor avait de la tenue et de la retenue. Du début à la fin, sa carrière administrative sonne aujourd’hui comme une véritable leçon de déontologie », témoigne le Chef de l’Etat, devant son homologue malien et l’assistance composée de personnalités politiques, administratives, diplomatiques, militaires entre autres. Poursuivant, il ajoute : « Tanor était un des plus grands serviteurs de la nation. Il ignorait congés et jours de repos ».

Thierno Alassane Sal
CAN 2019 : Le Nigér