HomeÀ la uneMacky Sall pense-t-il à un 3e mandat ?

Macky Sall pense-t-il à un 3e mandat ?

Macky Sall à PODOR

Le débat sur la succession du Président Macky Sall s’est installé. Dans son camp, certains de ses affidés avancent la thèse d’un débat prématuré, oubliant la nécessité pour le successeur du Président Macky Sall, à la tête de l’Alliance pour la République (Apr), de se préparer pour les prochaines échéances de 2024, si bien, évidemment, que le chef de l’Etat en est à son second mandat, écrit le journal Sud Quotidien dans sa livraison du jour. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le choc des ambitions aura bel et bien lieu au sein de ce parti, voire dans la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby).

Macky Sall pense-t-il déjà à un 3e mandat ? Ce débat serait en réalité prématuré au sein de l’Apr, si le président Macky Sall n’est pas dans les dispositions de considérer que ce mandat en cours est son second, c’est-à-dire son deuxième et dernier mandat. Ce qui donnerait raison selon Sud Quotidien, aux adversaires politiques du régime, tel que le maire de Mermoz Sacré Cœur, Barthélémy Dias, ou encore Abdoul Mbaye du parti Act, qui soutiennent mordicus que le chef de l’Etat se prépare à briguer un troisième mandat. En tout état de cause, cette question sur le mandat du président Macky Sall reste entière, surtout si l’on se fie au discours clair-obscur qu’avait tenu son ancien ministre de la Justice, Ismaëla Madior Fall. Le juriste avait soutenu, en mars dernier, que « les dispositions sont claires. D’autres ont donné leur avis en disant que les dispositions ne sont pas claires. Il appartient au président de la République d’apprécier». Le journal de rappeler que cette dernière phrase avait suscité une polémique sur ledit mandat, car d’aucuns estimaient que si vraiment la question était claire, le président Macky Sall n’aurait pas à apprécier, le moment venu.
Dans tous les cas, selon certaines sources, Macky Sall a déjà recadré certains de ses proches en affirmant avec force qu’«aucun mouvement ne sera toléré dans le parti (Apr). Si des ministres ou des cadres ont des ambitions, ils attendront la fin de mon mandat pour se manifester». Cette sortie attribuée au chef de l’Etat, Macky Sall, non moins Secrétaire général de l’Alliance pour la République (Apr) n’a fait que raviver la polémique.

En tout les cas, celui qui vivra verra !

Vol de 5 Kg d'Or est
Urgent - Des support