Macky Sall appelle à promouvoir un financement adapté aux besoins des éleveurs

Le président de la République, Macky Sall, a invité, jeudi à Ndioum (Nord), les structures publiques de financement et le système financier décentralisé à s’orienter vers la promotion de mécanismes de financement adaptés aux besoins d’investissement des éleveurs.

‘’J’exhorte les structures publiques de financement, les acteurs du système financier décentralisé et les projets et programmes à s’orienter vers la promotion de mécanismes de financement adéquats pour répondre aux besoins d’investissement des éleveurs’’, a-t-il indiqué lors de la célébration de la Journée nationale de l’élevage.

Journée Nationale de l'élevage à NDIOUM

Journée Nationale de l’élevage à NDIOUM

Parlant des structures publiques de financement, le chef de l’Etat fait notamment allusion à la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS), au Fonds d’appui à la stabilisation (FONSTAB), au Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS) au Fonds de garantie des investissements prioritaires.

Des centaines de professionnels du sous-secteur de l’élevage sénégalais ont pris part à la troisième Journée nationale de l’élevage célébrée cette année dans la localité de Ndioum sur le thème : “Enjeux et défis d’un financement optimal pour l’émergence du sous-secteur de l’élevage’’. ‘’La pertinence du thème de cette année n’est plus à démontrer tant l’accès aux sources de financement et la mobilisation de l’investissement privé sont essentiels pour l’émergence du sous-secteur de l’élevage’’, a fait valoir Macky Sall.

Selon lui, le sous-secteur de l’élevage reste confronté à certaines contraintes liées à l’enclavement des zones de production, la précarité des revenus et l’absence de garanties et une règlementation bancaire peu adaptée à son développement en dépit d’importantes mesures incitatives.

‘’C’est pourquoi je demande au ministre de l’Elevage et des Productions animales et au Premier ministre de procéder à une exploitation judicieuse des recommandations de la déclaration de Ndioum endossée par le délégué de l’ensemble des régions’’, a-t-il dit.

Cette déclaration dite de Ndioum fait un diagnostic des problèmes de l’élevage et formule des recommandations pouvant permettre d’assurer son développement. Le chef de l’Etat a ainsi demandé à son gouvernement de tenir dans les meilleurs délais un conseil interministériel consacré au financement de l’élevage et à l’identification de mesures relatives à la dette des producteurs.

‘’Il s’agira très concrètement d’adapter les stratégies de financement aux évolutions du sous-secteur en veillant au renforcement des capacités des acteurs et à la mise à disposition de services financiers accessibles et de qualité’’, a-t-il expliqué.

Il a à cet égard invité tous les acteurs du sous-secteur de l’élevage à s’inspirer des meilleurs pratiques et mécanismes alternatifs en vue d’assurer la viabilité et la durabilité des systèmes de financement. ‘’Je voudrais également inviter le gouvernement et les acteurs à saisir toutes les opportunités offertes par le Fonds vert et le fonds climat pour l’adaptation de l’élevage aux changements climatiques’’, a-t-il souligné.
APS

Ndioum - Vol de bét
Gamou de Tivaoune: