HomeActualitéMa petite lettre à Clédore Sène

Ma petite lettre à Clédore Sène

Clédor Sène au retour de la Dic

Il semblerait que vous vous êtes rendu à la Division des Investigations Criminelles (DIC) pour donner des preuves pour l’éclatement de la vérité sur le pétrole et le gaz qui fait polémique aujourd’hui au Sénégal. Après votre sortie, vous avez déclaré : «Nous sommes venus avec un lot de documents. Mais, à notre grande surprise, ils nous ont dit que le procureur ne leur a pas transmis le dossier».
J’ai passé cette nuit sans sommeil dans de grandes agitations d’esprit qui étaient toutes centrées sur vos actes et je suis sûr que je ne suis pas le seul à être préoccupé par votre comportement. Les plaisirs que vous prenez à divertir les sénégalais sont incompréhensibles. Presque sur toutes les chaînes de télévision et de radio, on vous entend parler sur le pétrole et le gaz, allant jusqu’à accuser le président de l’assemblée nationale Monsieur Moustapha NIASS de détenir 85% de parts d’une société qu’il ne connaissait même pas. Vous ignorez royalement que Dieu n’aime pas le mensonge et l’hypocrisie il me semble. Vos apparentes élucubrations donnent à tous les sénégalais de bonne foi l’air d’un spectacle le plus comique au monde. L’Etat, c’est du sérieux mon cher.
Permettez moi de vous rappeler la date du 15 Mai 1993, au lendemain de la publication des résultats des élections législatives, ( il y a 26 ans) jour pour jour, Maître Babacar SEYE vice-président du Conseil Constitutionnel venait d’être assassiné.
Vous en avez joué un très grand rôle et jusqu’ici, les sénégalais n’en savent absolument rien du tout. N’est il pas plus judicieux, plus juste, plus normal, plus pertinent mais surtout plus convaincant de donner tous les détails de ce crime pour que la famille de Maître SEYE, ses amis et collaborateurs sachent enfin comment et par qui a-t-il été éliminé de ce monde? Vous voulez taire un crime odieux auquel vous avez avoué y avoir participé pour nous divertir en se rendant le premier à la DIC pour donner des preuves sur les contrats pétroliers. Êtes vous vraiment une personne normale, consciente ? On dit que « Le silence, pour le criminel, retentit du cri de sa conscience, et la solitude se peuple de ses remords. » : John Petit-SENN.
Si votre conscience vous parle, vous serez amené à revoir vos abattements depuis la publication du documentaire de la BBC. Rentrez en vous et reconsidérez votre attitude dans ce bas monde. Ce crime vous suit et vous suivra jusqu’à l’au-de-là: « Le criminel a beau fuir la peine de son crime; il la porte avec lui. » : (Bernard Fontenelle.)
Dans les choses les plus sérieuses, vous fuyez et quand il s’agit du comique dégradant et déshonorant vers vos semblables, vous apparaissez en tenue de messie pour nuire gravement à d’honnetes citoyens. La famille de Maître SEYE, ses parents, amis et proches collaborateurs ont compté les heures, les jours et les années avec peine, tristesse et amertume dans l’ignorance totale de ce meurtre et de son motif. Peut-être l’heure est venue de fournir aux sénégalais des réponses claires et succinctes sur ce meurtre avant de le faire sur les contrats pétroliers et gaziers avec une précipitation incompréhensible.
J’ai dit.

 

         Malick Wade GUEYE – Espagne

Rassemblement Aar Li
Lutte : Le budget du