HomeÀ la uneL’Union européenne préconise la suppression du parrainage-citoyen

L’Union européenne préconise la suppression du parrainage-citoyen

Observations de la Mission de l’Union européenne sur le scrutin du 24 février

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne a livré, hier, son rapport quant à l’élection présidentielle de 2019. Plusieurs aspects notés ainsi que des recommandations. Du 15 janvier au 17 mars,au total, 126 observateurs ont été déployés.

Il semblerait que le système de parrainage, tel que conçu, ne soit pas adapté aux élections locales à venir. C’est, en tout cas, ce qu’a fait savoir la mission d’observation de l’Union européenne qui préconise la suppression du parrainage-citoyen. C’est d’ailleurs l’une des recommandations phares émises par la mission (22 au total). Plusieurs raisons expliquent cette position.

Ce nouveau système n’est pas le fruit d’une large concertation entre les acteurs et a été mis en place dans une absence de confiance entre les premiers concernés. “Le parrainage risque de porter atteinte au choix confidentiel du citoyen, lors des élections locales. Nous demandons, également, de mener une réflexion sur les dispositifs du parrainage-citoyen pour les élections présidentielle et législatives”, insiste Elena Valenciano, Cheffe de la mission d’observation.

En somme, l’Ue est pour le parrainage, lors de la Présidentielle et des Législatives, mais contre son application aux élections locales. Elle précise que ces recommandations ne sont en aucun cas obligatoires. Aux acteurs de décider. De façon prioritaire, elle recommande la neutralité et l’efficacité de la Cena dans la supervision du processus électoral et l’accès de tous les partis politiques, à tout moment, au fichier électoral. A cela s’ajoute la traçabilité de la distribution des cartes d’électeur, en plus du renforcement de capacités des commissions de distribution.

Un candidat au Bac e
Aly Ngouille Ndiaye