HomeÀ la uneLimogeage de El Hadj Hamidou Kassé: la fratrie avant la patrie

Limogeage de El Hadj Hamidou Kassé: la fratrie avant la patrie

Macky Sall et son Frère Aliou Sall

En limogeant Elhadji Hamidou Kassé, le Président Macky Sall rallume la flamme de la polémique, qui consume Aliou Sall. Celle-là même que le ci-devant Ministre-chargé de la communication de la Présidence avait ravivé après sa sortie sur TV5. La Sall tempête gronde toujours.  

L’impudent Elhadji Kassé a été imprudent. Finalement,  le journaliste a été emporté par la tempête politico-médiatique provoquée par sa sortie sur TV5. A-t-il a été sanctionné parce qu’il a dit la vérité sur l’affaire Aliou Sall, empêtré dans le scandale du pétrole dévoilé par la BBC ? Dans ce cas, le Président Sall a fait le choix de son frère au détriment de son fidèle compagnon, qui le suit depuis 2008 avec la naissance de l’APR. Alors, la patrimonialisation du régime n’est plus une vue de l’esprit. Par conséquent, le maire de Guédiawaye doit des explications sur ce virement de 250 mille de Dollars qui aurait été effectué par Petrotim dans les comptes d’Agritrans. Même s’il a toujours nié ce transfert financier. Il faut forcément tirer cette affaire au clair.

Si M. Kassé n’a pas dit la vérité, il a alors fauté. Et les sanctions sont sans doute légitimes. Parce que sa sortie a ravivé la polémique qui commençait à s’estomper, sa campagne de communication à Paris a été désastreuse pour l’image du gouvernement et de M. Sall dont la stratégie de défense est de nier. Depuis lors, les militants d’Aar Li Nu Bokk maintiennent la pression sur le gouvernement et le frangin du chef de l’Etat pour élucider les dessous des contrats pétroliers et gaziers.

Seydou Guèye et Latif pour laver le linge Sall

Aujourd’hui, l’affaire Sall est une bombe que l’Etat a du mal à désamorcer. Avec cette succession d’impairs, le gouvernement Sall se retrouve dans une position réactionnaire. C’est-à-dire, il doit s’occuper de plusieurs foyers de tension au sein même de sa majorité où les gens s’étripent comme de vulgaires ennemis.

En faisant un lifting de son cabinet de communication, le Président Sall a fait le pari sur des profils plus polémistes, qui manient plus la langue de bois. Abdou Latif Coulibaly, journaliste chevronné, impénitent hâbleur, décroche le job ingrat : porte-parole du Président de la République. Il a déjà l’expérience parce qu’il l’a été porte-parole du gouvernement quand il été à l’époque ministre de la Promotion de la bonne gouvernance. Va-t-il réussir à lui donner le même contenu qu’Abou Abel Thiam, qui a l’unique personne à avoir occuper ce poste très exposé.

Chassé de l’attelage du gouvernement, Seydou Guèye revient à la surfaces. Porte-parole de l’Apr, M. Guèye fait un come-back réussi, après quelques mois de traversée du désert. Seydou Guèye-Latif Coulibaly, c’est le duo chargé de calmer la Sall tempête et de laver le linge «Salli» par Bbc dans son reportage.

 

           laviesenegalaise.com

Dernière Minute - E
Latif Coulibaly nouv