HomeÀ la uneLes Sénégalais souffrent au Maroc

Les Sénégalais souffrent au Maroc

le Maroc réintègre l'Union africaine

Les Africains, notamment les Sénégalais vivant au Maroc, ne sont pas à la fête. La vidéo montre une femme sénégalaise qui tente de passer par une fenêtre, pour échapper aux sévices de membres des forces de l’ordre marocaines. Elle est devenue virale et a fait le tour du monde.

La voix qui commente les images explique que les policiers sont allés la trouver dans son lieu de travail. Ils ont commencé à lui donner des coups de pied. Mais elle s’est battue contre eux. ‘’Elle a été interpellée et conduite au poste de police. Là, il y avait plus de 15 policiers autour d’elle, se défoulant sur la pauvre. N’en pouvant plus, elle a tenté de s’échapper et de passer par la fenêtre pour se sauver. C’était vraiment horrible. Et pourtant, elle a accouché, il n’y a pas 3 mois’’, poursuit la narratrice. Qui révèle qu’après cette Sénégalaise, une autre plus âgée a été aussi victime de cette pratique. Les policiers, dit-elle, l’ont frappée jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. Une ambulance est venue la prendre pour l’évacuer à l’hôpital. ‘’C’est tout le temps ainsi. Dans un passé récent, ils sont venus faire une visite inopinée dans le hangar où nous rangeons nos marchandises pour les confisquer. On n’en peut plus. Nous sommes fatigués dans ce pays où nous sommes venus juste pour travailler. Nous ne sommes pas des voleurs, encore moins des prostituées. Mais le constat est que les Marocains ne sont pas de bonnes personnes’’, poursuit-elle.

La narratrice de dénoncer un racisme manifeste. Les habitants du royaume chérifien ne digèrent pas les personnes de race noire, affirme-t-elle. Ceux-ci ne veulent pas les voir sur leur territoire. ‘’Ils viennent nous traquer là où nous travaillons pour jeter nos marchandises, alors que nous sommes des commerçants. Je ne peux pas comprendre qu’au Sénégal, les Marocains y mènent une vie paisible et nous non, chez eux. Quand les forces de l’ordre nous croisent dans la rue, c’est une rafle, pour ensuite nous déposer aux frontières. C’est insupportable. Il y a une politique de deux poids, deux mesures. On nous mène la vie difficile, alors qu’il y a une coopération qui lie les deux pays’’, dénonce-t-elle avec amertume.

‘’Nous lançons un appel au ministre des Affaires étrangères’’

Face à cette situation, selon elle, les autorités sénégalaises établies au Maroc, à savoir le consulat et l’ambassade, sont aux abonnés absents. ‘’Nous sommes allés les voir, mais elles ne disent rien. Elles ne s’occupent pas du sort des Sénégalais. Seuls leurs intérêts les intéressent. On ne sent pas vraiment leur présence. Ces autorités devraient être là pour nous et non le contraire. C’est la raison pour laquelle nous lançons un appel au ministre des Affaires étrangères pour qu’il nous vienne en aide. Nous sommes à bout. Nous voulons qu’il règle cette question, avant que l’irréparable ne se produise. Il faut mettre un terme à cela, sinon il risque d’y avoir mort d’homme’’, conclut-elle avec un brin d’espoir.

Recrudescence des ac
Dakar-Ziguinchor : l