HomeActualitéLes divergences entre Talla Sylla et son ex-allié Idrissa Seck sont en train d’atteindre un point de non retour

Les divergences entre Talla Sylla et son ex-allié Idrissa Seck sont en train d’atteindre un point de non retour


Les divergences entre Talla Sylla (maire de Thiès) et son ex-allié Idrissa Seck sont en train d’atteindre un point de non retour. en effet, à deux reprises et lors deux manifestations différentes, Talla Sylla s’en est violemment pris à Idrissa Seck, allant jusqu’à dire que la chaussure de Macky Sall vaut mieux qu’Idrissa Seck. La riposte aux attaques du maire de Thiès est venue de Mandiaye Ndiaye qui assimile Talla Sylla à un cadavre politique qui va accélérer la chute de Macky Sall.

C’est l’escalade verbale entre Idrissa Seck (président du Conseil Départemental de Thiès) et Talla Sylla (maire de la cité du rail). Le weekend dernier en effet, Talla s’est illustré par des attaques en règle contre son ex-allié. Lors de la célébration de ses «38 ans au service du peuple», Talla Sylla a affirmé que la seule chaussure de Macky Sall vaut mieux que la personne d’Idrissa Seck.

Raison pour laquelle, il estime que la gestion du pays par Idrissa Seck constitue un réel danger. D’où son appel aux Sénégalais à se dresser contre une telle perspective. «Depuis ma tendre enfance, des gens ont toujours cherché à m’assassiner. C’est ainsi que deux coups de fusils ont été tirés vers moi, sans compter une attaque au coupecoupe et un empoisonnement et pourtant j’ai toujours pardonné. D’ailleurs, rien ne peut m’ébranler. Les gens de Rewmi se sont mis à m’attaquer pendant plus d’un an sans que j’ouvre une seule fois la bouche. Mais j’ai commencé à réagir quand ils ont pris Thiès pour cible. Comment des gens peuvent-ils se donner la liberté d’être dans le gouvernement du Président Abdou Diouf en 1990, dans celui de Me Wade en 2000 avant de placer des hommes dans celui de Macky Sall et vouloir interdire à une autre personne d’avoir un avis ?», a martelé Talla Sylla.

Enfonçant le clou, Ousmane Diop (responsable de Fal Askan wi à Thiès-Nord) a brandi publiquement une tête de bœuf pour dire qu’elle était ensevelie à Thiès dans le but de mettre les populations au pas. «Mais, elle a été détruite et désormais la Ville de Thiès est libérée», tonne Ousmane Diop. Revenant sur sa décision de soutenir l’actuel chef de l’Etat, Talla Sylla affirme des questions essentielles l’avaient opposé à Macky Sall, même s’il a toujours été son ami. «Mais, j’ai décidé de l’accompagner dans la sincérité et la loyauté, publiquement et non en rasant les murs. D’après une analyse profonde de la situation du pays, à l’heure actuelle et compte tenu des tendances qui se dessinent, c’est Macky Sall qu’il faut réélire», clame Talla Sylla.
L’As

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

SUIVEZ NOUS SUR:
Système de rémuné
Fillette tuée à Mb