Législatives 2017 : Abdoul MBAYE et Ousmane SONKO se liguent

L’ancien Premier ministre et l’ex inspecteur des Impôts et des Domaines entendent unir leurs forces et participer ensemble aux prochaines élections législatives. Après avoir pris leurs distances de Benno et de Manko, les deux partis, avec d’autres formations politiques, ont mis en place une coalition dont le nom sera rendu public ce jeudi.

Abdoul MBAYE et Ousmane SONKO se liguent

Dans un communiqué, publié mardi, l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) a annoncé la tenue de cette séance de présentation de leur coalition. En plus de l’ACT et du PASTEF, la coalition va compter 6 autres formations et mouvements politiques.

«Je ne crois pas à cette liste unique de l’opposition pour deux raisons. La première : opérationnellement, c’est impossible. Manko n’était pas une coalition, mais un Front de défense qui a été mis en œuvre. J’ai assisté à des débats pour rédiger une petite base de plateforme. 70 partis et organisations étaient présents. Cela a duré des heures et des heures. Nous avons produit un texte qui était certes du bon français mais dont le contenu ne dépassait pas une feuille A4.

Je ne conçois pas perdre autant de temps sur la confection de listes. Je crois qu’il faudrait 2 ou 3 ans pour y parvenir. Deuxièmement : il faut qu’au Sénégal, on prenne l’habitude de ne pas tous se mettre ensemble parce qu’il faut chasser quelqu’un ou chasser une autre coalition pour ensuite constater l’échec de cette coalition. Il ne faut pas se leurrer. A chaque fois, il y a ensuite un leadership qui s’est distingué, des membres de la coalition qui, par confort de se retrouver dans certaines situations, sont restés.

Mais les coalitions, elles-mêmes, ont éclaté ou elles ont réussi à faire éclater les partis membres de cette coalition. L’histoire récente nous renseigne que l’Afp a éclaté. Idem pour le PS», avait soutenu Abdoul MBAYE qui renseignait sur le pourquoi il ne s’était pas engagé dans la coalition Manko taxawu Senegaal.

Ainsi, cinq camps se dessinent pour les élections législatives du 30 juillet prochain. Deux qui sont déjà en place : Manko taxawu senegaal et Benno Bokk Yaakaar.  En discussion : plus de celle d’Abdoul MBAYE et d’Ousmane SONKO ensuite la coalition qu’Abdoulaye BALDE, Cheikh Tidiane GADIO et autres comptent mettre en place et celle de Moussa TOURE, Yonu Askan Wi et Malick Noel SECK.

Walf net

Mercato : Le défens
Sénégal : mais où