HomeÀ la uneLe Sénégal bientôt doté d’un Centre de Traitement des brûlés

Le Sénégal bientôt doté d’un Centre de Traitement des brûlés


Le gouverneur du district 403 A1 du Lions Clubs International, le mauritanien Fodié Amadou Diagana en visite de travail à Dakar a annoncé que le Sénégal sera bientôt doté d’un centre de traitement des brûlés (CTB). Ce projet d’une valeur de 5 milliards de francs Cfa est inscrit dans le plan d’actions prioritaires du PSE  (Plan Sénégal Émergent) et permettra de prendre en charge les victimes de brûlures.

La construction et l’équipement du Centre de Traitement des brûlés du Sénégal est portée par le Lions Clubs du Sénégal en partenariat avec le ministère de la santé et de l’action sociale, la Caisse de Dépôts et Consignations  et Médico Lions Club de France. D’ailleurs, le terrain est déjà acquis, l’accord de partenariat signé il ne reste plus que l’étude du terrain pour lancer les travaux a déclaré Fodié Amadou Diagana.

En effet, la problématique de la prise en charge des grands brûlés se pose avec acuité au Sénégal mais également dans tous les pays de l’Ouest Africain.

La brûlure grave est un accident dramatique, le malade souffre en permanence et davantage encore au cours des pansements, il devra supporter sa douleur pendant des semaines, des mois sans apport d’antalgiques efficaces; le plus souvent, sur de grands brûlés, le patient est gardé dans un coma artificiel duquel il n’est tiré que quelques heures par jour.

Selon une étude, au Sénégal, les brûlures sont des accidents fréquents (20.000 cas/an) touchant les franges de population les plus vulnérables : les femmes, les enfants et les personnes âgées. Le pronostic vital des brûlés, actuellement, est réservé dès que la brûlure atteint 15%.

L’on note que 84% de ces accidents sont domestiques et le taux de mortalité est inacceptable = entre 50 et 71% sur les 700 cas de grands brûlés en moyenne chaque année, dont une grande partie due essentiellement à des infections.

L’absence absolue de structure adaptée à la prise en charge des brûlés est inconcevable pour un pays qui se veut sur la voie du développement et de l’émergence économique.

La situation est encore plus dramatique dans les pays de la sous-région. C’est pourquoi, l’ensemble des Clubs Lions du Sénégal et l’Association humanitaire Médico Lions Clubs de France, ont été sollicités par les plus hautes Autorités de l’Etat et de la Santé à s’investir sur ce projet.

La Fondation du Lions Club International (LCIF) qui a toujours été bienveillante et généreuse envers les populations les plus défavorisées sur de tels projets permettant de sauver de très nombreuses vies humaines au Sénégal et dans toute la sous-région

Le projet selon Médico Lions Clubs de France :

L’objectif de ce Centre est de prendre en charge toute forme de brûlure quelle qu’en soit la gravité. Il sera doté d’un plateau technique permettant d’accueillir, de traiter et de soigner 24h/24 les brûlés et d’accompagner les malades durant le processus de guérison.

Sa conception architecturale permettra une prise en charge simultanée des équipes de réanimation et de chirurgie. Ses équipements de haute technicité permettront aux équipes médicales et paramédicales des conditions de travail optimum. Toutes les chambres de réanimation seront individuelles et bénéficieront d’un traitement d’air de haut niveau (filtres absolu et flux laminaires verticaux).

Toute cette perspective montre combien le projet est pertinent dans sa formulation qui fait appel à une pluridisciplinarité médico-chirurgicale axée sur le patient. Six Unités formeront ce Centre.Centre de Traitement des brûlés au Sénégal

Au Sénégal depuis 1954, le Lions Clubs International compte à son actif plusieurs réalisations dans le secteur de la santé et de l’éducation. Les Lions Clubs du Sénégal ont construit des écoles et des centres de santé parmi lesquels on peut citer le centre Ophtalmologie des Parcelles Assainies, les dispensaires de Kédougou, Goudiry et Vélingara, la réhabilitation de l’hôpital de Tambacounda pour un coût global de 400 millions de francs Cfa. La réfection de l’Institut des Jeunes Aveugles de Thiès (INEFJA) à hauteur de 125 millions. En plus, le Centre de Coronarographie de l’hôpital de Fann d’une valeur de plus de 400 millions de francs cfa et récemment un don de matériel médical d’un montant de 160 milliards destiné à l’hôpital Principal est à mettre à l’actif du Club.

Cette visite du gouverneur du district 403 A1 du Lions Clubs International au Sénégal s’inscrit dans le cadre du raffermissement des liens entre les membres, mais aussi et surtout pur saluer l’engagement des femmes et des hommes des  13 Lions Clubs du Sénégal  (environ 400 membres) toujours engagés pour servir dans l’humilité et avec fierté la cause des plus démunis à travers des actions humanitaires. Elle sera mise à profit par Fodié Amadou Diagana pour visiter certaines réalisations du Lions Clubs International au Sénégal et rencontrer des autorités sénégalaises, au premier rang le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, les maires de Grand Dakar et Thiès entre autres…

Le District 403 A1 compte huit pays (La Mauritanie, Le Mali, La Gambie, La Guinée Conakry, La Guinée Bissau, Le Cap Vert, Le Niger et le Sénégal) avec plus de 1450 membres. Au plan mondial, le lions Clubs International fondé en 1917 par l’américain Melvin Jones compte 47.000 clubs et plus de 1,4 millions de membres répartis dans 210 pays. Il intervient dans cinq domaines d’actions prioritaires (La lutte contre le diabète, la faim, l’ophtalmologie, le cancer infantile et l’environnement).

 

               ♦ Abdoul BABA – laviesenegalaise.com

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Vidéo - Sadio Mané
Afrobasket : Macky S