HomeÉducation“Le Sénégal a beaucoup de progrès à faire dans le domaine de l’intelligence artificielle” selon Coumba Touré Kane

“Le Sénégal a beaucoup de progrès à faire dans le domaine de l’intelligence artificielle” selon Coumba Touré Kane

Coumba Touré Kane, conseillère technique au ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, a déclaré que “le Sénégal a encore beaucoup de chantiers à faire dans le domaine de l’intelligence artificielle”. Elle s’exprimait vendredi lors de la célébration de la journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique. Une rencontre initiée par l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal autour de la question de l’intelligence artificielle.Coumba Touré Kane

L’intelligence artificielle est la capacité qu’on donne à une machine de faire des tâches courantes à la place de l’homme. Seulement, dans ce domaine, la conseillère technique au Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation reconnaît que le Sénégal a encore du chemin à faire. Selon elle, les recommandations qui sortiront de cette journée seront capitale pour le gouvernement. Elles permettront au ministère de l’enseignement supérieur de savoir quel cadre réglementaire mettre en place ? Comment former les jeunes ? Comment outiller les chercheurs ? autant de questions qui devront trouver réponses avec les experts techniques de l’enseignement supérieur.

L’enseignant chercheur à l’Université Virtuelle  Seydina Moussa Ndiaye a pour sa part déclaré que pour réduire le gap sur l’intelligence artificielle, “nous devons former en masse nos populations en mathématiques, informatiques et aux technologies spécifiques au domaine précité”

Dans une course effrénée vers le développement pour le mieux être des populations, pour développer l’intelligence artificielle, il faut obligatoirement passer par un financement massif. “Il nous faut accueillir les talents et former en masse nos populations”, a-t-il suggéré.

La journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique instaurée depuis 1987 a pour objectif de sensibiliser les autorités et toutes parties prenantes sur la nécessité de faire de la science un levier de développement.

En marge de cette célébration, l’ANSTS a tenu aussi à célébrer l’excellence en remettant des prix à des doctorants qui dans le cadre de leurs travaux ont fourni des efforts et une contribution importante pour le Sénégal et l’Afrique de manière générale.

Selon Doudou Ba, président de l’ANSTS, cette année deux lauréats ont été primés. Leurs travaux ont porté dans le cadre de l’école doctorale de la santé, de l’environnement, des sciences de la vie et aussi des activités sociales.

 

 

 

                  Abdoul BABA

C'est Officiel - Le
Signature de convent