HomeÀ la uneLe président Macky Sall regrettera-t-il la nomination de son frère Aliou Sall ?

Le président Macky Sall regrettera-t-il la nomination de son frère Aliou Sall ?

Aliou Sall et Macky Sall

Dans une tribune publiée par Jeune Afrique, l’Éditorialiste sénégalais, directeur de publication du site Tract sn,Ousseynou Nar GUEYE se penche sur la tentation népotique des Présidents sénégalais.

Selon lui, après l’ère de « Monsieur Fils » (Karim), sous Abdoulaye Wade, le rôle prêté à « Monsieur Frère » (Aliou) sous Macky Sall est à l’origine d’un scandale sur fond d’hydrocarbures qui n’en finit pas de rebondir…

Avec le reportage de la BBC intitulé « Un scandale à 10 milliards de dollars », le monde entier sait désormais que le frère du président Macky Sall a été nommé par décret présidentiel directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Selon la BBC, Aliou Sall aurait touché 250 000 dollars de Frank Timis, son précédent employeur, lorsque ce dernier a vendu à British Petroleum (BP) la concession de gaz dont la licence a été signée par Macky Sall peu après sa première élection. Concession revendue à un prix inconnu et pour des royalties de garantie qui s’élèveraient, selon la BBC, à 6 000 milliards de francs CFA sur quarante ans.

Aliou Sall aux premières loges
C’est dans les colonnes de Jeune Afrique que le président Sall indiquait pourtant, en 2016, avoir signifié à son frère cadet Aliou, dès son élection, qu’il ne signerait jamais de sa main un décret le nommant à une quelconque fonction publique – quoique Aliou Sall eût de quoi prétendre servir l’État au plus haut niveau. Attaché économique à l’ambassade du Sénégal en Chine, après des études à l’École nationale d’administration (ENA) en France, il était rentré de l’empire du Milieu quelques mois auparavant pour soutenir la campagne de son frère Macky.

Le président Sall finira par parjurer sa promesse, en nommant Aliou à la direction générale de la CDC, une entreprise publique qui dispose d’avoirs conséquents (estimés à 150 milliards de francs CFA) et qui est l’actionnaire principal du pavillon aérien national, Air Sénégal, pour 40 milliards de F CFA.

Il est vrai qu’Aliou aura su forcer son propre destin politique en se faisant élire maire de Guédiawaye (une grande ville de la banlieue de Dakar), en 2014 ; puis, dans la foulée, président de l’Association des maires du Sénégal. Le président Sall regrettera-t-il la nomination de son frère ? Sa majorité présidentielle est en tout cas actuellement très chahutée par l’opposition et la société civile, suite à l’affaire révélée par la BBC.

 

    Texte, idée de Ousseynou Nar GUEYE

Monnaie unique ouest
Ziguinchor enregistr
Notre Page Facebook