HomeActualitéLe Président Macky Sall galvanise les Lions

Le Président Macky Sall galvanise les Lions

Macky Sall et les Lions du Sénégal

L’équipe nationale de football du Sénégal joue son quart de finale demain, contre le Bénin. Le chef de l’Etat, Macky Sall, a profité de cette occasion, pour inciter les Lions à se battre davantage pour aller le plus loin possible dans cette Coupe d’Afrique des nations (Can) Egypte-2019. Son message a été transmis, hier, aux protégés d’Aliou Cissé, par le ministre des Sports Matar Ba.

Selon le patron du sport sénégalais, le président de le République a réitéré, à l’endroit de Cheikhou Kouyaté et ses camarades, le message qu’il leur avait lancé, lors de la cérémonie de remise du drapeau national avant leur départ. “On reste sur le message du chef de l’Etat qui leur a demandé de se battre pour leur pays et d’être de vrais lions chasseurs. Cela veut dire ne rien laisser à l’adversaire’’, rappelle le maire de Fatick. Qui a tout de même insisté sur le respect des adversaires et la concentration. Monsieur Ba a profité de l’occasion pour donner la clé du match de ce mercredi opposant les Lions et les Ecureuils du Bénin.

Selon lui, les Sénégalais doivent jouer sur leur vraie valeur pour dépasser les Béninois et disputer les demi- finales. Matar Ba n’a pas oublié de donner son avis sur le déroulement de la Can.

D’après le ministre des Sports, la qualité du jeu du football africain est encore présente dans cette compétition, malgré l’élimination des grosses cylindrées comme l’Egypte, le Maroc, le Cameroun, le Ghana…’’Certaines équipes peuvent dominer, mais elles ne gagnent pas, en fin de compte. Tous les matchs sont importants. Les pays qui se sont qualifiés dans cette phase finale ont de très bonnes équipes. Donc, il faut respecter chacun et se battre tous les jours’’, ajoute-t-il.

Le ministre estime que l’élimination prématurée des favoris prouve qu’il n’y a plus de petits poucets en football. “Le football, c’est un travail continuel. Les pays qui ont arrêté de travailler sont rattrapés par leurs poursui- vants’’, a-t-il conclu.

 

 

  A B Kane

Aliou Cissé, sélec
Sénégal-Bénin : L