HomeActualitéLe mouvement de soutien au Président Macky Sall « Malaw » lancé à Fatick

Le mouvement de soutien au Président Macky Sall « Malaw » lancé à Fatick

Fatick - Mairie - Macky Sall - Des jeunes en colère

C’est la floraison des mouvements de soutien au Président Macky Sall, candidat à sa propre succession en direction de la présidentielle prévue le 24 Février 2019. En effet, « malaw », un autre mouvement de soutien à Macky Sall a été lancé dans la ville de Fatick le Samedi 22 par la jeunesse de sa région natale. 

Le lancement du mouvement “malaw” s’est déroulé en même temps que le ralliement de l’ancien coordonnateur départemental du Grand Parti à Fatick. Mamadou Biguine Guèye a ainsi rejoint les prairies “marron-beige” et s’engage pour la réélection de Macky Sall au premier tour au soir du 24 février 2019. « Macky Sall est le président le plus engagé dans l’histoire politique du Sénégal », a-t-il soutenu pour étayer son choix.

Venus des différentes localités de la région de Fatick comme Mbane, Diakhao, Gandiaye et des différents quartiers de la commune de Fatick, les jeunes ont massivement répondu à cet appel. Bien apprécié par les jeunes, le mouvement compte fédérer toutes les forces vives de la région autour d’un seul et unique objectif pour l’heure, la réélection de leur aîné, Macky Sall pour un second mandat. Pour ce faire, les populations sont invitées à aller retirer leurs cartes d’électeurs.

Dans sa vision, le jeune Mamadou Biguine Guèye compte faire de son mouvement “malaw” une structure nationale qui, sera bien représentée dans les 45 départements du pays. Après Fatick, dès janvier, le mouvement fera cape dans la région naturelle de la Casamance pour l’installation de cellules dans cette partie sud du pays. Et cela, selon le coordonnateur dudit mouvement, se fera dans l’unité d’où son appelle à l’union autour de l’essentiel.

Mamadou  Biguine Guèye a profité de l’occasion pour fustiger l’attitude de l’opposition qu’il qualifie de nihiliste. Dans ce sens, il revient sur une longue rétrospective des réalisations du régime Sall. Parmi celles-ci, Biguine évoque Dakar Aréna, l’Autoroute ila Touba, le pôle industriel de Diamniadio, l’Aéroport Blaise Diagne, le TER, la diminution du prix des tickets de restaurations au niveau des universités, l’augmentation des bourses des étudiants et celle de la pension des retraités entre autres mesures salutaires.

Ainsi, pour Biguine, il n’y aura pas de combat en 2019 car Macky Sall fait face à une opposition sans programme. Toutefois, s’agissant du “K” Khalifa Sall, le coordonnateur du Malaw émet des réserves. “Je ne suis pas juge, donc, laissons la justice faire son travail”, dira-t-il avant de s’attaquer à Karim Wade qu’il qualifie de “candidat fantôme” qui manque de sérieux et de considération envers la base du pds, car, s’interroge-t-il, comment depuis le Qatar et à deux mois de la Présidentielle, peut-il se prévaloir d’être candidat et dicter la loi? A en croire Biguine, Karim Wade lui-même est conscient qu’il n’est pas éligible, et que s’il ose revenir, il n’aura qu’à payer d’abord le contribuable des sénégalais.

Dans son allocution, le député Fada Diène pour sa part, a appelé les responsables politiques de Fatick à travailler main dans la main pour réussir le reste du PSE. « Nous n’aurons pas honte de nous présenter devant les sénégalais car nous avons un bilan positif » déclare le député Fada Diène. Et encore, ajoute-t-il, “le Président Macky Sall est déjà béni par la communauté Mouride et de l’ensemble des dignitaires religieux du Sénégal de par ses réalisations et actes posés durant son septennat.

La cérémonie officielle de lancement du mouvement “malaw” s’est déroulée en présence de plusieurs responsables de l’APR, parmi eux, M. Ibrahima Diouf Souka Ndélla, DRH au ministère de la santé et de l’action sociale, M. Zakaria Kébé, chef de cabinet du ministre du sport Matar Ba.

                           ♦ Diégane Diouf – Fatick Pour laviesenegalaise.com

Le mouvement Macky S
Abdoulaye Diouf Sarr