HomeActualitéLe Ministre de l’Intérieur du Sénégal demande à la commission d’observation de l’UE de se limiter à sa mission

Le Ministre de l’Intérieur du Sénégal demande à la commission d’observation de l’UE de se limiter à sa mission

Aly Ngouille Ndiaye sur le Dialogue

Aly Ngouille Ndiaye porte la réplique suite à la note de l’Union européenne concernant la suppression du parrainage aux élections locales à venir. Une déclaration faite lors de son intervention sur Rfm. En fait, la mission d’observation de l’UE demande la surpression du parrainage pour les élections locales. Et pour Aly Ngouille Ndiaye, cette commission a outrepassé ses prérogatives.

« Nous leur avons dit que ceci revenait de négociation entre différents acteurs politiques dans le cadre de concertations qui faisaient que à la suite de ce cadre, une décision avait été prise d’élargir, je dis bien d’élargir le parrainage citoyen à tous les partis politiques et coalitions de partis politiques. Je précise que ce parrainage existait au préalable même pour les locales(…). En plus l’Union européenne doit savoir raison garder parce qu’elle avait une mission : observer l’élection présidentielle. Donc vous conviendrez avec moi que cette observation n’a rien à avoir avec une projection de l’élection locale », explique t-il.

Le ministre de l’Intérieur estime ainsi que ‘’beaucoup de pays européens n’ont pas de leçon à donner au Sénégal’’. D’un ton ferme, Aly Ngouille Ndiaye précise que le Sénégal a dépassé le problème de contrôle sur le parrainage. Il demande ainsi à la commission d’observation de l’UE de se limiter à sa mission.

« C’est important qu’on le rappelle à l’UE surtout sur leur commentaire. Parce qu’ils ont dit qu’ils considèrent que ça va être difficile pour nous de contrôler le parrainage. Ce problème a été abordé et on leur a dit que nous, notre problème, ce n’est pas un problème de contrôle parce qu’on a contrôlé le parrainage sur la présidentielle, à la limite les acteurs ont trouvé que le contrôle a été sévère. A ce niveau, l’Union Européenne doit se contenter de la mission qu’il nous avait demandée de faire parce que n’oublions pas que dans le cadre de cette observation, nous leur avons donné l’autorisation de le faire, donc qu’ils se limitent à ça. Et dans le cadre de la démocratie, vraiment, nous n’avons pas de leçon à recevoir de beaucoup de pays européens », rétorque Aly Ngouille Ndiaye, dont les propos sont rapportés par Seneweb

Barthélémy DIAS :
Deux hommes surpris
Notre Page Facebook